1ère édition de l’African Crossroads: «La quatrième révolution industrielle» en débat à Marrakech

1ère édition de l’African Crossroads «La quatrième révolution industrielle» en débat à Marrakech
1ère édition de l’African Crossroads «La quatrième révolution industrielle» en débat à Marrakech

Tout au long de l’histoire, les sociétés africaines se sont connectées via de vastes réseaux de connaissances, de sciences et d’innovations. Aujourd’hui, les nouvelles technologies et les formes nouvelles de travail ont permis à ces réseaux de se renouveler à l’échelle du continent. De nouveaux produits sont mis au point et échangés sur des routes bien fréquentées, aussi bien que sur d’autres chemins, nouveaux ou inattendus. Par ailleurs, l’Afrique voit naître une nouvelle génération de storytellers, donnant nouvelle vie aux récits venant du continent : ils sont producteurs de contenus, musiciens ou vidéastes… Aux croisements historique et contemporain de ces réseaux et récits, les idées n’ont cessé de se renouveler, et de faire l’objet de débats dont le retentissement va au-delà de leur lieu d’origine. Se situant eux-mêmes aux croisements du temps et de l’espace, les 100 participants de la première édition African Crossroads se réuniront à Marrakech les 11, 12 et 13 décembre, sous le thème de la “ Quatrième révolution industrielle ”. Organisé par Hivos, organisation d’aide au développement dont le siège est aux Pays-Bas, l’African Crossroads se veut un rassemblement annuel, transcontinental et multidisciplinaire, réunissant artistes, entrepreneurs, informaticiens, concepteurs, chercheurs et philosophes africains, dans le but d’échanger des connaissances et de façonner l’avenir des sociétés africaines. Chaque année, African Crossroads sera organisé dans une ville africaine différente. Durant ces trois jours à Marrakech, les participants examineront les développements entrepreneuriaux, scientifiques, artistiques et technologiques, ainsi que leur articulation avec la tradition technologique et intellectuelle africaine.  À travers des ateliers, des présentations, des performances musicales, des démonstrations de prototypes, des installations artistiques, etc. Les participants travailleront à établir des connexions, à collaborer et à explorer leurs propres rôles dans le développement technologique et intellectuel en cours en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.