30 jours, 30 marathons, 30 villes : Marthon Man

Tricoter de jambes, Tarik El mlih sait y faire. Lui qui s’est lancé dans les défis de la course au pied pour conjurer le cancer entend mener de front 30 marathons sur un mois. Une course singulière pour un Marathon Man bien de chez-nous. Le Top départ se fera le 1er septembre, à Lagouira. A vos chronos !

Qu’est ce qui fait tant courir un Key Account Manager de 39 ans aussi bon athlète soit-il? Pas que de juteux contrats. Tarik El mlih, diplômé de l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises (ISCAE), option finances, adore par dessus tout les grands espaces. Ce salarié de Méditel refuse de se laisser avachir par le confort de sa situation. Lui qui affectionne la course à pied depuis 12 ans déjà, il entend marquer son « temps » à lui par une équipée singulière : en 30 jours, il entend courir un marathon par jour et se reposer dans 30 villes. Sa silhouette frêle cache à peine le caractère trempé du bonhomme, bien campé sur ses jambes. Rien de plus normal à ce qu’il expire par tous ses pores une sérénité de sherpa. Celui qui a pris part à plusieurs Marathons et Trails sait de quoi il est capable. Ce coach sportif d’une équipe de marathoniens à ses heures perdues et co-fondateur de l’équipe « meditel marathon » a un moral d’acier. Bien trempé. Celui qui a baigné jeune dans l’univers du karaté, et il fait partie des champions qui ne s’affichent pas, sait ce qu’un kiai veut dire. Une force cachée qui lui a permis de remporter l’adhésion de nombre de sponsors pour sa singulière aventure. « En 2015, j’aurai accompli 15 ans de vie professionnelle. Il est temps pour moi de réaliser le projet dont je rêve depuis des années », confie-t-il. Mais de quel rêve nous parle-t-il? Un challenge, faire 30 marathons, en 30 jours, en parcourant 30 villes marocaines. Le départ se fera, pour ces jambes frêles, depuis Lagouira, le 1er septembre. Une course qui le mènera à parcourir le littoral Atlantique jusqu’au nord pour ensuite enfiler les kilomètres du littoral Méditerranéen, avant d’obliquer vers Casablanca, en passant par Fès/Meknès. Bien entendu, le champion est prévoyant. Il sera accompagné, pour cette équipée haute en sueurs, par un chauffeur, un assistant sportif, un assistant logistique, un assistant médical et last but not least, un responsable com. Voilà de quoi réconforter le challenger, certes, mais aussi et surtout les sponsors qui l’accompagnent dans son aventure.
Chaque jour, l’équipe détermine le circuit pour le lendemain.
Pour notre Marathon Man, les “grandes phases” de l’équipée sont les premières, deuxièmes et troisièmes dizaines de jour.
Marqué par la perte de son père dans une lutte inégale contre le cancer, Tarik décide de vivre une vie inspirée par le sport, l’anti-tabagisme, la bonne diététique, ainsi qu’une mentalité et des valeurs de sportif. « Bouger contre le cancer », objet de communication de la Fondation Lalla Salma y trouve naturellement écho dans sa démarche. Méditel, OCP et Keep Maroc lui ont fait confiance. A la bonne heure !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.