48 heures de grève dans l’enseignement: Une nouvelle épreuve pour S. Amzazi
48 heures de grève dans l’enseignement: Une nouvelle épreuve pour S. Amzazi

FNE, UMT, CDT, UGTM et FDT ont appelé, dans un communiqué commun, à une grève de 48 heures les 14 et 15 mai dans le secteur de l’enseignement. Ils comptent également organiser tous les samedis du mois du ramadan, des marches nocturnes dans les différentes régions, ainsi que des sit-in au niveau provincial.

Les cinq syndicats les plus représentatifs entendent ainsi protester contre le peu de cas affiché par les responsables à l’endroit de leurs revendications. Les syndicats appellent le gouvernement à entamer des « négociations sérieuses » avec les différentes parties prenantes afin de trouver des issues « justes et équitables » aux dossiers qui traînent depuis 2011.

Parmi ces dossiers, celui des enseignants dits de « la cellule 9 », des enseignants « victimes des deux systèmes », des enseignants dits « contractuels » ainsi que les fonctionnaires ingénieurs des grandes écoles qui ont été intégrées à la fonction publique échelle 10.

Plus, les syndicats incitent le gouvernement à abandonner tout processus devant conduire à la remise en cause de la gratuité dans l’école publique et l’invitent aussi à abandonner la politique du bâton déguisé que représentent les ponctions sur les salaires des grévistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.