On assassine les journalistes en Inde

On assassine les journalistes en Inde
La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a appelé l’Inde à «mettre fin à l’impunité» après l’assassinat de deux journalistes indiens en moins de 24 heures. «Nous condamnons totalement ces meurtres et exigeons une enquête rapide et fouillée», a déclaré dans un communiqué, Jim Boumelha, président de la FIJ dont le siège se trouve à Bruxelles . Selon la FIJ, le nombre de journalistes tués en un an en Inde s’élève désormais à neuf.
Attentats du 11 septembre : la guerre des révélations
Les Américains oseront-ils publier le rapport secret de 28 pages sur les attentats du 11 septembre 2001 dans lesquelles l’Arabie saoudite occupe une place centrale ? Récemment, le secrétaire d’Etat américain a pu évoquer à Genève, avec son homologue saoudien, ce sujet particulièrement sensible. De son côté, Riyad se dit prête à laisser Washington publier ce rapport pour ne plus subir les pressions américaines. Tout en se réservant le droit de divulguer son propre rapport sur les attentats dans lesquels la majorité des kamikazes sont Saoudiens. « Tous les quatre ou cinq ans, la question ressurgit. C’est comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Sortez le rapport !», a martelé Adel al Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères, à son homologue américain John Kerry.
Déclaration pour le moins surprenante d’autant qu’il y a un mois, à l’occasion de la visite de Barack Obama à Riyad, les autorités saoudiennes étaient vent debout lorsqu’elles ont appris qu’un projet de loi pourrait en effet établir une responsabilité de l’Arabie saoudite dans cet événement et ainsi permettre aux familles des 3 000 victimes de poursuivre le royaume pour réclamer des dédommagements jugés « considérables ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.