A l’école du PANDDH : Promouvoir la culture des droits humains…
A l’école du PANDDH : Promouvoir la culture des droits humains…

La convention-cadre du projet relatif au « développement de l’école des droits de l’Homme 2019-2021 » a été signée, mercredi à Rabat, dans le cadre de la mise en œuvre des mesures du Plan d’action national en matière de démocratie et de droits de l’Homme (PANDDH).

Cette convention tripartite signée par le ministre d’État chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et le président du Forum de la citoyenneté, Abdelali Mastour, entend concrétiser la vision stratégique de la réforme 2015-2030, notamment en ce qui concerne le dix-huitième levier portant sur « l’édification d’une société citoyenne, démocratique et égalitaire ».

Elle vise en outre la promotion de la culture des droits de l’Homme dans les programmes et projets éducatifs des établissements d’enseignement, le renforcement et le développement des capacités de l’école marocaine en la matière. Il s’agit aussi de permettre aux académies régionales d’éducation et de formation (AREF) de se doter de pôles régionaux d’éducation aux droits de l’Homme et de mobiliser les différents partenaires sociaux, culturels, éducatifs et les médias pour assurer leur implication dans la promotion des droits de l’Homme dans le milieu scolaire.

En vertu de cette convention, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’engage à faciliter la conclusion d’accords de partenariat entre le ministère d’État chargé des droits de l’Homme, les AREF et le Forum de la citoyenneté, afin d’établir des plans d’action régionaux, de faciliter la collaboration avec le corps enseignant et les établissements concernés et de mobiliser les ressources humaines et financières nécessaires. Dans le même sens, le ministère d’État s’engage à appuyer les programmes et activités découlant de la convention-cadre et à fournir les ressources humaines et financières requises à cet effet.

Quant au Forum de la citoyenneté, il s’engage, lui, à mobiliser les formateurs, les encadrants, les associations de la société civile, les acteurs culturels et artistiques et les médias pour soutenir les objectifs de la convention et les impliquer dans la mise en œuvre des programmes mis en place dans ce cadre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.