Accord de pêche Maroc-UE: Les eaux sahariennes concernées

Accord de pêche Maroc-UE: Les eaux sahariennes concernées
Accord de pêche Maroc-UE: Les eaux sahariennes concernées

Au terme du quatrième et dernier round de discussions, jeudi 19 juillet, négociateurs marocains et européens ont fini par dégager un terrain d’entente pour la reconduction de l’accord de pêche qui lie les deux parties. Avec une nuance de taille, le nouvel accord couvrant explicitement les eaux sahariennes, là où le gros de l’effort de pêche était concentré.  Reste que l’entrée en vigueur de l’accord est suspendue, en principe, à sa ratification par les parlements des deux parties. Même si la partie européenne souhaite son entrée en vigueur provisoire en attendant la ratification.

Samedi dernier 14 juillet avant minuit, la flotte communautaire, essentiellement espagnole, avait quitté les eaux marocaines, dans l’attente de l’accord final. La délégation marocaine était rentrée la veille de Bruxelles après un troisième round de discussions. Le premier round avait débuté le 20 avril.

Nul besoin de rappeler que le renouvellement de cet accord de pêche arrivé à expiration le 14 juillet dernier représente un acquis diplomatique de taille pour le Royaume. Ne serait-ce qu’à l’aune de la guérilla juridique qui l’a précédé et qui risque de l’accompagner, les adversaires de la marocanité du Sahara ne s’avouant pas encore vaincu.  En attendant, les séparatistes et leurs mentors qui tablaient sur l’échec des négociations en sont pour leurs frais. Ils auront à ruminer leur défaite alors que le Maroc engrange un nouvel acquis auprès de l’U.E, un de ses principaux partenaires économiques, après celui qui concernait le secteur agricole.

Le nouveau texte négocié inclut explicitement le Sahara marocain, conformément aux exigences de l’arrête de la Cour de justice de l’Union européenne rendu le 27 février 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.