Agenda législatif: Les élus ont du pain sur la planche…

C’est au pas de charge que les élus sont appelés à aborder leur mandature pour boucler un agenda des plus chargés. D’abord, les élus de la Chambre des Représentants auront à débattre le programme gouvernemental, mais aussi mettre les bouchées doubles pour approuver le projet de loi de finances qui sera présenté par le gouvernement.
Habib El Malki, président de la Chambre des Représentants a relevé que l’agenda législatif de cette session nécessitera davantage d’efforts et de persévérance pour approuver un ensemble de projets de loi, en particulier ceux associés à un certain nombre d’institutions nationales dont la création est prévue par la Constitution, outre des projets de loi qui seront soumis par le nouveau gouvernement. « Les parlementaires siégeant dans cette chambre, en leur qualité de représentants de la nation, sont tenus d’ériger les projets de loi en affluents fondamentaux de l’arsenal juridique et législatif national et de se conformer aux dispositions prévues par la Constitution et le statut de la Chambre des Représentants », a-t-il indiqué.
En ce qui concerne la régulation parlementaire, il a relevé que la Chambre compte adopter une nouvelle vision afin d’activer les mécanismes de régulation et conférer une plus grande attractivité aux sessions parlementaires.
De l’avis du président de la Chambre des Représentants, l’intervalle entre les sessions d’automne et de printemps de l’actuelle année législative s’est caractérisé par une dynamique au niveau de l’action parlementaire à travers la réalisation de plusieurs chantiers visant à développer l’action et les outils législatifs réglementaires et diplomatiques de cet organe.
Revenant sur les réalisations de la Chambre des Représentants lors de la précédente session, H.El Malki a évoqué la création d’un comité thématique chargé de l’élaboration de politiques publiques sur le développement rural dans les zones montagneuses et la création d’un groupe de travail sur l’équité et la parité. Comme Il a aussi relevé que la Chambre des Représentants a créé une importante dynamique au niveau diplomatique avec l’organisation au siège du Parlement marocain des travaux de la 24ème session de l’Union Interparlementaire Arabe et la visite de travail fructueuse au Parlement Européen.
Aux yeux de H. El Malki, le modèle parlementaire marocain est devenu l’un des piliers fondamentaux d’un Etat moderne et citoyen soucieux de la promotion des valeurs de la diversité, de la différence, de la participation, de l’égalité, de l’ouverture, du dialogue et de la convergence créative.
Il a, par ailleurs, rappelé que cette session coïncide avec le dixième anniversaire de l’initiative marocaine d’autonomie pour ses provinces du Sud, en soulignant que l’initiative de SM le Roi Mohammed VI concernant la question du Sahara a été saluée par plusieurs pays influents.
Cette séance plénière d’ouverture de la deuxième session législative au titre de l’année législative 2016-2017 a été suivie d’une deuxième séance plénière pour l’élection des sièges vacants au sein des organes de la Chambre.

 

lire aussi : Révision de la politique de voisinage avec l’U.E: Le plaidoyer «solidaire» de Habib El Malki

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.