Al Akhawayn célèbre sa 22ème promotion: Une cordée de plus…
Al Akhawayn célèbre sa 22ème promotion: Une cordée de plus…

L’Université Al Akhawayn à Ifrane a tenu, samedi 15 juin, sa cérémonie annuelle de remise des diplômes à sa 22ème promotion, en présence des Membres de son Conseil d’Administration et de Saaïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Baptisée “Cohort of Citizenry, Solidarity and social Responsibility”, cette promotion compte 491 lauréats dont 59,5 % de jeunes filles.
Le nombre de leaders formés par l’Université Al Akhawayn atteint ainsi 5688 lauréats.

S’exprimant à cette occasion, le président du conseil d’administration de l’université, Abdellatif Jouahri, a souligné que cette institution est appelée à évoluer en fonction des mutations internationales et des innovations des programmes de recherche scientifique que connaissent les universités internationales.
« Ce changement est plus que jamais nécessaire eu égard aux changements globaux imposés par les transformations technologiques et numériques et leurs impacts sur les divers aspects de la vie universitaire et scientifique pour accompagner les aspirations des nouvelles générations« , a ajouté A. Jouahri, relevant que l’université a mis en place un plan quinquennal à l’horizon 2025 axé sur la définition des nouvelles orientations de l’université.

De son côté le ministre de l’éducation nationale a mis l’accent sur le nouveau modèle d’enseignement supérieur, qui sera pris en compte dans le projet de réforme en cours d’exécution, précisant que « les étudiants sont appelés à apprendre la méthodologie d’enseignement, du fait que leurs connaissances seront rapidement dépassées dans un monde professionnel qui évolue si promptement de manière que nous ne savons pas ce que seront les emplois dans 20 ans ».
En d’autres termes, a-t-il dit, « la capacité d’acquérir de nouvelles connaissances est devenue plus précieuse que la connaissance elle-même », ajoutant que la formation pour le futur monde du travail en tant que l’une des nouvelles tâches des universités constitue un effort novateur qui déterminera directement les opportunités d’intégration professionnelle des diplômés.
Le ministre a aussi fait savoir que « désormais, l’université ne vise pas seulement à former des spécialistes, mais également à transmettre à ses pionniers une formation humaine axée sur des compétences multiples et qui permet à chacun de prendre conscience de la complexité du monde qui l’entoure ».

Pour sa part, le président de l’université, Idriss Ououicha, a indiqué que la promotion de cette année revêt une importance particulière pour plusieurs raisons, notamment le fait que l’université a été classée pour la 5-ème fois consécutive au premier rang du classement international des universités de la région arabe, ajoutant que ce groupe a été marqué par un nombre record d’étudiants ayant une expérience internationale, à travers au moins un semestre d’étude à l’étranger, soit plus de 72,6% parmi un total de 292 étudiants.
I. Ououicha a rappelé qu’un accord a été signé avec l’Agence marocaine pour la coopération internationale, afin de faciliter l’attractivité d’un plus grand nombre d’étudiants internationaux de différents continents pour poursuivre leurs études à l’université Al Akhawayn.

En tant qu’acteur de développement régional, national et international, l’Université a poursuivi son engagement civique sans faille en entreprenant plusieurs projets à fort impact.
Au niveau local, plus de 2000 citoyens ont bénéficié, cette année, des services du Centre d’Azrou d’Al Akhawayn.
En effet, 825 personnes y ont suivi des programmes d’alphabétisation, des cours d’anglais ou des formations professionnelles qualifiantes.
1364 personnes ont, quant à elles, bénéficié de prestations médicales.
Sur le plan régional, l’Université Al Akhawayn à Ifrane a obtenu un financement de 2,4 millions de dirhams du Conseil de la Région Fès-Meknès pour développer 6 projets de recherche appliquée.
Ces programmes auront, en plus des retombées socio-économiques directes sur la population de la région, un véritable impact environnemental.

A l’échelle nationale, les étudiants d’AUI ont consacré plus de 20.000 heures au service communautaire.
Ils ont soutenu 274 ONG œuvrant notamment dans les domaines de l’éducation, des droits de l’Homme, de la santé et de l’environnement.
Par ailleurs, et grâce à son partenariat avec la Fondation Al Ghurair pour l’éducation, AUI a octroyé 19 bourses d’études d’excellence à la première promotion de candidats provenant  de familles marocaines à revenu limité.

Sur le plan international, l’Université Al Akhawayn a continué de renforcer son positionnement en Afrique.
En collaboration avec ALGA et UGLC Africa, AUI a mis en place des solutions éducatives répondant aux besoins du continent et de ses dirigeants.
L’Université a aussi continué sa percée à attirer des fonds de recherche d’organismes et de collaborateurs internationaux.
Au-delà des frontières continentales, AUI accueillera, cet été, 10 étudiantes Afghanes, qui y poursuivront leurs études universitaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.