Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

Abou Bakr al-Baghdadi, chef patenté de l’organisation terroriste Daech, ne s’était plus montré depuis son fameux prêche de Mossoul, en 2014. Cinq ans plus tard, dans une vidéo diffusée via les canaux habituels de propagande djihadiste, il assure son retour médiatique. La date à laquelle cette vidéo a été tournée n’est pas connue. Mais pour tenter de dater celle-ci, le personnage présenté comme Baghdadi évoque notamment la récente bataille de Baghouz (qui a scellé la défaite sur le terrain de l’EI en Syrie), la chute de Bouteflika en Algérie et celle de Béchir au Soudan.

Il y évoque également les attentats pour la Pâque catholique contre des églises et des hôtels au Sri Lanka, le 21 avril. Mais ce qui a retenu le plus l’attention des spécialistes, c’est bel et bien ce qui est inscrit au dos du dossier remis aux mains du sinistre patron de Daech : La Turquie. La question qui se pose dès lors serait de savoir si le vaste pays gouverné par Erdogan constituerait la cible privilégiée de Daech…

Selon Site, le centre US de surveillance des mouvements extrémistes, et l’expert irakien de l’EI Hicham Hachemi, l’homme dans l’enregistrement est le chef de l’EI. De son côté, la coalition internationale anti-djihadistes dirigée par Washington essaie toujours de « corroborer de façon indépendante la validité de la vidéo », a-t-elle indiqué. Le département d’État américain a promis que la coalition poursuivrait son combat pour que « tous les dirigeants [de l’EI] qui restent soient traduits en justice ».

L’homme, qui apparaît assis les jambes croisées sur un coussin, affirme que l’EI « se vengera » au nom de ses membres tués et que le combat contre l’Occident est « une longue bataille ». Il salue l’« endurance » et la « détermination » des combattants assiégés à Baghouz.

S’adressant à trois hommes dont les visages ont été floutés, al-Baghdadi promet d’autres actions de l’EI « après cette bataille ». Dans la vidéo de 18 minutes, il apparaît avec une longue barbe grise qui semble être teinte au henné et parle doucement, s’arrêtant quelques secondes au milieu de ses phrases.

Un vieux modèle de Kalachnikov, similaire aux armes visibles dans les vidéos de l’ancien chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden, est posé contre le mur derrière lui. Dans un passage dans lequel il n’apparaît pas, l’homme évoque les attentats ayant tué 253 personnes au Sri Lanka et revendiqués par son organisation, estimant qu’il s’agissait d’une « vengeance pour les frères à Baghouz ».

La vidéo a été diffusée par al-Fourqane, la « maison de production » de Daech qui relaie les enregistrements et les vidéos de propagande de l’organisation djihadiste. Le dernier message attribué à Abou Bakr al-Baghdadi était un enregistrement audio diffusé en août 2018.

Selon des spécialistes, l’homme le plus recherché au monde se terrerait dans le désert syrien. À la tête de son « califat », Abou Bakr al-Baghdadi a un jour présidé aux destinées de sept millions d’habitants, dans de larges pans de la Syrie et près d’un tiers de l’Irak.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.