Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

C’est au ministère de l’Intérieur, à Rabat, qu’une réunion de « coordination » a été tenue le 23 avril, pour examiner la situation de l’approvisionnement du marché national et des prix des produits de première nécessité pendant le mois sacré.

Une réunion cruciale au regard de la conjoncture marquée notamment par la flambée des prix des hydrocarbures, la menace brandie par les embouteilleurs de gaz butane de faire grève et par les traditionnels agissements des intermédiaires qui font la loi sur le marché.

Le but recherché à travers cette réunion élargie, plusieurs ministres étaient de la partie, est de rassurer les citoyens sur la disponibilité de tous les produits de « première nécessité », conformément aux « instructions royales », a indiqué Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur.

Approvisionnement « normal » durant Ramadan 
Approvisionnement « normal » durant Ramadan

Selon ce dernier, la « majorité des prix resteront stables pendant le mois de ramadan ». Sentiment identique chez le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime qui assure que « tous les produits agricoles sont disponibles en quantité suffisante. L’offre et la demande sont équilibrées pour tous les produits, y compris ceux qui sont importés.

De manière générale, la situation du marché est très bonne. Pendant les trois ou quatre premiers jours du mois de ramadan, certains produits frais comme les sardines connaissent toujours une pression. Au bout de cinq jours maximum, les prix devraient revenir à la normale ». Et d’ajouter que son département fera en sorte qu’il n’y ait pas de manipulation des prix de la part des commerçants et des intermédiaires.

Pour Aziz Akhannouch « le poisson ne manque pas au Maroc. Les sardines sont aujourd’hui à 2,20 dirhams le kilo à la pêche et 4 dirhams en moyenne dans les marchés de gros. Concernant les légumineuses, les prix des pois chiches et des lentilles ont baissé de 20 à 29% par rapport à l’année dernière. Le marché est mieux approvisionné ».  signale. Le ministre chargé des a lui indiqué que son département craignait une montée des prix des viandes rouges. “Les prix sont cependant en train de retomber pour se stabiliser pendant le mois de ramadan”, a-t-il fait savoir.

Les ministres Lahcen Daoudi (Affaires générales et de la Gouvernance) Anas Doukkali (Santé), Moulay Hafid Elalalamy (Commerce), ainsi que des représentants des secteurs de l’énergie, de l’Administration des douanes et impôts indirects, de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), de l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL) étaient également présents à la réunion de coordination chapeautée par l’Intérieur.

Durant cette réunion, l’Intérieur a insisté sur la volonté de « multiplier les opérations de communication et de sensibilisation auprès des consommateurs ». Annonçant dans la foulée la réactivation du 5757, numéro national dédié aux réclamations concernant l’approvisionnement des marchés et la sécurité des produits en vente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.