Après un déplacement à Moscou: Abe prône la paix à Pékin…

Après un déplacement à Moscou Abe prône la paix à Pékin…
Après un déplacement à Moscou Abe prône la paix à Pékin…

Shinzo Abe entame une visite de trois jours à Pékin. C’est la première visite officielle d’un Premier ministre japonais en Chine depuis sept ans. En 2012, la nationalisation par les Japonais des îles Senkaku, appelée Diaoyu par les Chinois qui veulent les contrôler, avait considérablement accru les tensions entre les deux pays. L’objectif de cette visite est « un retour à la normale des relations », après les tensions provoquées.

Avec l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, la situation a sensiblement changé pour les deux pays. Pékin comme Tokyo ont tout intérêt à améliorer leurs relations. La Chine cherche un soutien pour contrer les très nombreux droits de douane imposés par les Etats-Unis. À une échelle moindre, Tokyo a le même problème : même en étant le principal allié de Washington dans la région, cela ne l’a pas empêché de subir des taxes sur l’acier et l’aluminium.

Abe se rend donc en Chine avec pas moins de 500 hommes d’affaires. Pékin a beau être le premier partenaire commercial de Tokyo, les entreprises japonaises veulent un meilleur accès au marché chinois. Et la Chine est intéressée par la technologie japonaise et le savoir-faire de ses entreprises.

Les deux pays pourraient annoncer des investissements communs dans des pays tiers, par exemple les Philippines. Et le Premier ministre japonais a fait part de son intérêt pour les nouvelles routes de la soie.

Abe comme Xi Jinping devraient donc éviter le sujet qui fâchent, comme les ambitions chinoisesen mer de Chine méridionale. La semaine dernière encore, le Japon protestait contre une nouvelle incursion de navires chinois à proximité des îles Senkaku.

Mais l’objectif de cette visite est bien un retour à la normale des relations. S. Abe devrait en profiter pour inviter Xi J. à venir au Japon. Le président chinois qui, de son côté, pourrait rapidement prêter des pandas géants au Japon.

Il y a lieu de rappeler que la même volonté de pacifier les rapports a aussi été exprimée à Moscou par S. Abe.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.