Assemblée Générale de la FRMF: La commission électorale valide l’invalidité!

Assemblée Générale de la FRMF: La commission électorale valide l'invalidité!
La Commission Fédérale Électorale de la Fédération Royale Marocaine de Football a validé l’invalidité! Et pour cause la seule liste candidate dont Faouzi Lekjaâ se trouve à sa tête est en infraction avec les dispositions du code électoral voire du code d’Ethique de la FIFA. Décryptage laconique.
D’abord les membres de la Commission Fédérale Électorale n’ont jamais été élus conformément aux statuts de la FRMF notamment  l’article 33. Et l’on est en droit de dire comment pourrait-on admettre à ce que cette commission se charge de veiller aux élections des organes de la FRMF sans que ses membres n’aient été élus par les membres de l’Assemblée Générale ?
Et puis la Commission Fédérale Électorale reconnaît d’autant plus qu’elle s’est réunie hors-delai quand on se réfère au Code Électoral de la FRMF.
Au lieu de se réunir entre les 3 et 7 juillet du mois en cours pour annoncer par voie de presse et notifier la liste aux membres au moins quinze avant la date de L’AGO  , la Commission Fédérale Électorale n’a tenu sa réunion que le 12 juillet dernier soit onze jours avant la tenue de l’Assemblée Générale.
Autre entorse mais cette fois-ci , elle concerne plusieurs membres de la nouvelle liste du Comité Directeur Fédéral. En vertu de l’article 14 du Code d’Ethique de la FIFA, presque la moitié des candidats ne sont pas neutres politiquement. C’est le cas des députés comme Nawal El Mouatawakil,  Joudar,  Aadal, Baydi, Ould Rachid entre autres qui font partie même du bureau politique partis politiques.
Autant dire qu’à défaut d’asseoir une représentavité respectable,  le patron de la FRMF cultive l’inceste en vase clos.Jouissif, non?
Nous reproduisons in extenso l’article 14 du Code d’Ethique de la FIFA. Son application entraîne automatiquement  l’invalidité de la liste de Faouzi Lekjaâ.
Article 14: Devoir de neutralité 
Dans leurs relations avec les autorités gouvernementales, les organisations 

nationales et internationales, les associations et les groupements, les personnes
auxquelles s’applique le présent code doivent non seulement observer les
règles générales énoncées à l’art. 13 ci-dessus, mais aussi rester politiquement
neutres, conformément aux principes et aux objectifs de la FIFA, des
confédérations, des associations, des ligues et des clubs, et agir d’une manière
compatible avec leur fonction et leur intégrité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.