Attaque terroriste au Burkina Faso: La gendarmerie réussit à circonscrire le danger

Attaque terroriste au Burkina Faso La gendarmerie réussit à circonscrire le danger
Attaque terroriste au Burkina Faso La gendarmerie réussit à circonscrire le danger

Six assaillants ont été abattus lundi 3 décembre à Bougui, dans l’est du pays, lors d’une « attaque terroriste » contre une patrouille de gendarmes, selon des sources sécuritaires.

Tôt le matin, aux environs de 5 h, « une équipe de patrouille de la brigade territoriale de gendarmerie de Fada N’Gourma (à 220 km à l’est de Ouagadougou) est tombée dans une embuscade dans le village de Bougui », a déclaré  une source sécuritaire. « Les terroristes ont ouvert le feu au passage du convoi, endommageant le véhicule de tête », mais « les éléments de la gendarmerie ont aussitôt réagi, neutralisant six assaillants ».

Les « six assaillants ont été abattus » et un « gendarme a été blessé au pied », a confirmé une autre source sécuritaire, précisant que « cette attaque a eu lieu dans la forêt de Bougui », située à dix kilomètres de Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est. « Plusieurs armes, dont des kalachnikov et des cartouches », ont été saisies sur les assaillants, a indiqué la même source. 

L’équipe de la gendarmerie se rendait au campement de chasse de Sindou pour démanteler une cache d’armes appartenant à des terroristes présumés, a expliqué un responsable local.

Vendredi, cinq personnes dont quatre gendarmes avaient été tuées par l’explosion d’un engin artisanal au passage de leur véhicule à Boungou, dans la région de l’Est. Depuis début octobre 2018, 22 autres personnes, dont 21 hommes des forces de sécurité (policiers, gendarmes, soldats) ont été tuées par des explosifs artisanaux dans des attaques attribuées à des djihadistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.