Balance commerciale: Creusement du défit de 2.3%
Balance commerciale: Creusement du défit de 2.3%

Au titre des neuf premiers mois de l’année 2019, les échanges commerciaux au titre des biens enregistrent une hausse des importations à 10.85 Mrds DH plus importante que celle des exportations 7.22 Mrds DH, accroissant ainsi le déficit commercial de 2,4%. Le taux de couverture s’établit, selon l’Office des changes, à 57,8% au lieu de 57,5% un an auparavant.

Dans le détail, la note de l’office impute la hausse des importations de biens principalement à l’augmentation des achats de biens d’équipement (7.77 Mrds DH), des produits finis de consommation (3.42 Mrds DH), de demi produits (3.22 Mrds DH) et des produits alimentaires (617MDH).
En revanche, les importations des produits énergétiques et de produits bruts reculent respectivement de 2.74 Mrds DH et 1.54 Mrds DH.
L’accroissement des importations de biens d’équipement (+8,9%) s’explique principalement par la hausse des acquisitions d’avions de 7.73 Mrds DH à fin septembre 2019 contre 2.09 Mrds DH à fin septembre 2018, soit 5.64 Mrds DH de plus ce qui représente 52% de la hausse totale des importations.
Les importations de produits finis de consommation et celles de demi produits augmentent simultanément de 4,3%.
La part de ces achats représente 43,9% du total des importations à fin septembre 2019. En revanche, la facture énergétique baisse de 4,5% ou -2.74 Mrds DH atteignant 58 Mrds DH à fin septembre 2019 contre 60.77 Mrds DH une année auparavant.
Sa part dans le total des importations se situe à 15,9% contre 17,1% un an auparavant. Les approvisionnements en gasoil et fuel-oil s’établissent à 29 Mrds DH contre 30 Mrds DH à fin septembre 2018 (-1.179MDH).
Cette évolution est due à la baisse des quantités importées (5.153mT contre 5.263mT, soit -2,1%), conjuguée à la baisse des prix de 1,8% (5.665 DH/T à fin septembre 2019 contre 5.769 DH/T un an auparavant).

L’automobile progresse

De leur côté, les exportations s’établissent à fin septembre 2019 à 211.40 Mrds DH contre 204.18 Mrds DH pour la même période de 2018.
Cette hausse fait suite à l’accroissement des exportations des secteurs de l’Agriculture et agro-alimentaire (45 Mrds DH contre 42.78 Mrds DH), de l’Automobile (56.35 Mrds DH contre 54.16 Mrds DH), de l’Aéronautique (11.80 Mrds DH contre 10.74 Mrds DH), et des Phosphates et dérivés (38.56 Mrds DH au lieu de 38.39 Mrds DH).
La dynamique des exportations du secteur automobile à fin septembre résulte essentiellement de la progression des ventes du câblage (23.79 Mrds DH au lieu de 22.37 Mrds DH une année auparavant,) et dans une moindre mesure de l’intérieur véhicules et sièges (3.53 Mrds DH contre 3.25 Mrds DH).
La part de ce secteur dans le total des exportations s’élève, ainsi, à 26,7% contre 26,5% un an auparavant.
L’écosystème de la construction automobile représente la part la plus importante : 44,5% à fin septembre 2019 en baisse de 1,9 point par rapport à fin septembre 2018, suivi du câblage avec 42,2 % qui a gagné 0,9 point par rapport à la même période de l’année précédente.
La hausse des exportations des phosphates et dérivés à fin septembre 2019 provient, elle, de la progression des ventes d’acide phosphorique (+1.08 Mrds DH), atténuée toutefois par la baisse des ventes des engrais naturels et chimiques et celles des phosphates. La part de ce secteur dans le total des exportations se situe à 18,2%.
En revanche, les ventes du secteur électronique, du secteur «autres extractions minières», du secteur du textile et cuir et celles du secteur industrie pharmaceutique enregistrent une baisse respectivement de -408MDH, -317MDH, -299MDH et -9MDH.

Baisse de 32% des IDE

La balance des échanges de services affiche un excédent en hausse de 11,7% à 67.24 Mrds DH contre 60.22 Mrds DH une année auparavant.
Les exportations progressent de 4,5% (138.47 Mrds DH à fin septembre 2019 contre 132.48 Mrds DH une année auparavant).
Les importations, quant à elles, baissent de 1,4%.
En ce qui concerne les recettes voyages, elles augmentent de 6,3% atteignant 59.79 Mrds DH à fin septembre 2019 contre 56.23 Mrds DH au titre de la même période de l’année précédente.
En parallèle, les dépenses voyages s’accroissent de 7,9% (15.65 Mrds DH à fin septembre 2019 contre 14.51 Mrds DH à fin septembre 2018), portant ainsi, le solde des voyages à une hausse de 5,8%.
Pour leur part, les envois de fonds effectués par les Marocains Résidents à l’Etranger enregistrent une quasi-stabilité à fin septembre 2019 (49.80 Mrds DH à fin septembre 2019 contre 50.02 Mrds DH au titre de la même période de l’année précédente).
Enfin, le flux net des Investissements Directs Etrangers (IDE) atteint 13.35 Mrds DH contre 19.62 Mrds DH un an auparavant, soit une baisse de 6.27 Mrds DH ou -32%.
Ce résultat s’explique par la baisse des recettes des IDE de 19% ou -5.53 Mrds DH (23.58 Mrds DH contre 29.11 Mrds DH), conjuguée à la hausse des dépenses de 7,8%.
En contrepartie, le flux net des Investissements Directs Marocains à l’Etranger (IDME) a plus que doublé passant de 2.96 Mrds DH à fin septembre 2018 à 6.57 Mrds DH à fin septembre 2019.
En effet, les Investissements Directs Marocains réalisés à l’Etranger enregistrent une hausse de 78,8% (7.72 Mrds DH contre 4.31 Mrds DH), alors que les cessions de ces investissements baissent de -15,3%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.