Balance Commerciale: Le déficit se creuse de 8,6% à fin janvier

Balance Commerciale: Le déficit se creuse de 8,6% à fin janvier
Balance Commerciale: Le déficit se creuse de 8,6% à fin janvier

Selon les chiffres provisoires de l’Office des Changes pour le mois de janvier 2019, le Déficit Commercial ressort à -15,8 Mrds Dh, en dégradation de 8,6% comparativement à l’année précédente, pour un taux de couverture en baisse de 0,6 pt à 60,1%.

Cette évolution négative de la balance commerciale résulte, d’une augmentation de 7% des importations à 39,6 Mrds Dh traduisant la hausse en glissement annuel de 43,8% des produits bruts à 2,4 Mrds Dh, de 12,6% des demi produits à 9 Mrds Dh, de 7,5% des produits finis de consommation à 8,2 Mrds Dh, de 6,9% des produits alimentaires de consommation à 4,3 Mrds Dh et de 3% des biens d’équipement à 9,7 Mrds Dh, au moment où les achats de produits énergétiques ont reculé de 5,4% à 5,9 Mrds Dh.  Sur le volet expédition, une hausse des exportations de 5,9% à 23,8 Mrds Dh a été enregistrée  portée par l’accroissement des ventes des secteurs des phosphates et dérivés de 23 % à 3,4 Mrds Dh, des autres extractions minières de 9,9% à 267MDH, de l’électronique de 7,3% à 454 MDH,  de l’aéronautique de 4,6% à 1,2 Mrds Dh, de l’agriculture et agroalimentaire de 3% à 6,1 Mrds Dh, de l’automobile e 1,9% à 7,1 Mrds Dh et du textile et cuir de 1,3% à 3 Mrds Dh, au moment où les ventes de l’industrie pharmaceutiques se sont repliées de 29,1% à 73MDH. Au volet paiements, les recettes MRE régressent de 9,2% à 5,4 Mrds Dh tandis que la balance voyages se détériore de 11,9% à 4,2 Mrds Dh. Les flux IDE affichent, quant à eux, une forte hausse de 41,4% à 2,1 Mrds Dh contre 1,5 Mrds Dh à fin janvier 2018. A noter que les données relatives aux exportations des secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et de l’électronique se basent désormais sur la nouvelle nomenclature des « écosystèmes » mise en place dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle 2014- 2020. Cette nouvelle approche permet de mettre à la disposition des décideurs publics et des opérateurs économiques un outil de suivi, notamment par l’élaboration d’indicateurs de pilotage de l’offre exportable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.