Tant attendu, le ministère de la Jeunesse et des Sports a enfin désigné un Comité Provisoire pour assainir une situation trop conflictuelle et restructurer la Fédération Royale Marocaine de Basketball.

Au moment où le ministère de la Jeunesse et des Sports a saisi le président du Comité Directeur Fédéral en décidant de geler le Comité Directeur Fédéral et de désigner un Comité Provisoire, les clubs contestataires ont pour la troisième fois eu gain de cause suite à un jugement de la justice. l’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire qui devait être tenue le dimanche 28 avril écoulé a été suspendue. Un jugement qui a fait de la saison sportive en cours une saison blanche car le coup d’envoi des compétitions des championnats et de la Coupe a été décidé sans la tenue préalable de l’Assemblée Générale Ordinaire.
La désignation du Comité Provisoire par le ministère de la Jeunesse et des Sports est motivée par le rapport définitif d’audit sanctionné par un refus de certification du fait de malversations financières et des tas de dysfonctionnements graves. Encore faut-il ajouter les jugements de la justice qui ont donné du fil à retordre à un comité directeur fédéral dont les membres sont plus soucieux de l’intérêt de leurs clubs que de l’intérêt du basketball national.
La mission majeure du Comité Provisoire est de restructurer la Fédération Royale Marocaine de Basketball en vertu des recommandations émises par le cabinet d’expertise qui a été chargé de l’audit financier et organisationnel de la FRMBB.
La refonte des statuts et des règlements généraux figure aussi dans l’arrêté du ministre de la Jeunesse et des Sports voire la tenue de l’Assemblée Générale Extraordinaire et Ordinaire pour élire démocratiquement un nouveau Comité Directeur Fédéral en vertu de procédures exigées par la FIBA et d’un Code Electoral. Mais tout celà ne peut se réaliser sans associations sportives agréées.
Pour ce faire, l’arrêté du ministre de la Jeunesse et des Sports prévoit aussi l’accompagnement des clubs pour les arrimer à la loi 30-09 qui exige à ce que les associations sportives soient agréées. C’est d’ailleurs, une contrainte que l’on retrouve dans l’article 8 des statuts de la FRMBB.
La vraie légalité réside dans les associations sportives agréées car le Comité Directeur Fédéral démis de ses fonctions a été reconduit par des clubs de complaisance pour ne pas dire de pacotille contre les grands clubs qui ont crié haro depuis trois ans sur des tas de mauvaises pratiques.
Il est rappeler que le Tribunal de Première Instance a, pour la troisième fois consécutive, décidé de la suspension de la tenue des assemblées générales Ordinaire et Extraordinaire. Une suspension qui renvoie toutes les décisions prises cette saison aux calendes grecques. Une sorte de »out-look » qui astreint le Comité Provisoire à remettre le compteur à zéro : la déclaration d’une année blanche est incontestable et indéniable !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.