Bilan Benkirane : Un vecteur de la victoire du PAM ?

Bilan Benkirane : Un vecteur de la victoire du PAM ?
Le 8è anniversaire du PAM a permis à Ilyas El Omari promu chef de cette formation de mieux camper les habits de l’emploi. En promettant d’ores et déjà aux cadors du parti réunis pour l’occasion, à Casablanca, la victoire aux prochaines élections. Faire tomber A. Benkirane de son piédestal et la conduite du prochain gouvernement sans les islamistes, voilà à quoi se résume l’ambition du Président de la région Tanger Tétouan Al Hoceima. Depuis qu’il a été élu, fin janvier 2016, secrétaire général du PAM, El Omari fait preuve d’une fougue sans limite en abordant l’épreuve des législatives du 7 octobre. « C’est le bilan
de ce gouvernement haï par les gens » qui favorisera la montée en puissance du PAM, formation qui aux yeux de son leader dispose du capital humain qui la prédispose à gérer les affaires du pays mieux que ne l’a fait la coalition bigarrée sortante. « Nous fêtons aujourd’hui le 8e anniversaire, puisque il y a huit ans, le à 8h du soir, le PAM a vu le jour. Et le 8 octobre prochain, ce sera le résultat souhaité par les fondateurs du parti », a-t-il confié. « Nous avons déjà précisé, au lendemain de notre succès en 2009, que nous n’étions pas intéressés par le gouvernement de 2011, peu importe notre résultat et notre position. Nous avons eu le courage politique de le faire, car ce fut l’époque de la construction. Ce n’est qu’en 2017 que nous vous donnerons rendez-vous. » L’envolée lyrique d’Ilyas Omary sera-t-elle au rendez-vous au lendemain du scrutin du 7 octobre ? Ses militants réussiront-ils à tenir à bonne distance leurs rivaux du PJD qui, forts du discours victimaire développé à tout bout de champ par Abdelilah Benkirane, peuvent encore charmer les électeurs ? L’alternative qu’ils défendront auprès des suffragants réussira-t-elle à capter leur intérêt à l’heure où la scène marocaine est marquée par un repli identitaire des plus inquiétants ? Autant de questions qui s’apparentent à un véritable défi pour le PAM. Une formation qui tire sa force non pas des seuls militants de gauche qui ont changé de cuti, mais aussi de la puissance que procure les dignitaires… Attendons pour voir.
Législatives : Intérêt de la jeunesse citadine confirmé
En l’espace d’un mois, un demi-million d’électeurs en plus se sont inscrits sur le registre électoral national dans la perspective de la participation aux prochaines législatives programmées pour le 7 octobre. L’opération lancée par les pouvoirs publics s’est terminée le 8 août, à minuit, loin de l’implication directe des formations politiques dans l’opération, comme ce fut le cas pour le PJD. Ces nouveaux inscrits (500.305) sur les listes électorales ouvertes par le ministère de l’Intérieur ont concerné essentiellement des jeunes dont 53% sont des hommes et 47 % des femmes. En tout, 60% des nouveaux inscrits proviennent du milieu urbain, alors que le reste a concerné le monde rural. Il y a lieu de rappeler que l’opération a intéressé aussi les transferts des inscriptions d’une circonscription à l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.