Boko Haram massacre : Large spectre

Boko Haram confirme sa ferme volonté de faire déborder ses menées guerrières au-delà du Nigéria, son sanctuaire hstorique. Le Cameroun fait les frais de cette volonté morbide qui intervient après que les pays des Grands Lacs ont décidé d’unir leurs efforts pour conjurer le danger djihadiste. Ainsi, 8 personnes ont trouvé la mort dans le village de Tchakamari, proche de la frontière du Cameroun et du Nigeria, ainsi que la localité de Kangaléré, après une offensive éclair qui a fait fuir des dizaines de villageois. Ces attaques n’ont pas encore été revendiquées. Mais, pour les autorités, elles portent la marque du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest, ex-Boko Haram. Un des assaillants a  été tué. Ces dernières semaines, la menace terroriste s’était concentrée surtout à Fotokol et Maroua.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.