Boycott des examens en médecine: Les étudiants rabattent le caquet aux ministres !
Boycott des examens en médecine: Les étudiants rabattent le caquet aux ministres !

Alors que des informations laissaient entendre que les ministres de l’Education et son homologue de la Santé auraient réussi à convaincre les étudiants à renoncer au boycott des examens, la Commission nationale des étudiants en médecine vient de confirmer le contraire. En assurant ce lundi 10 juin que le boycott des examens annoncé a été particulièrement suivi à l’échelle nationale et respecté à 100%.

Les sessions d’examens programmées ce lundi dans les facultés de médecine ont été largement boycottées par les étudiants en colère. Selon ladite commission, même les étudiants étrangers se sont montrés solidaires de ce mouvement.

Aboutissement de longs mois de grève, ce boycott rappelle les revendications des étudiants concernant notamment les réformes du concours de résidanat et l’addition de la sixième année de médecine dentaire.
Autant convenir, donc, de l’échec la réunion informelle tenue la veille entre les ministères de tutelle et la commission nationale des étudiants en médecine.

Outre les étudiants, les parents ont également manifesté leur solidarité en organisant des sit-in devant certaines facultés du royaume.
Dans un communiqué relayé par la Commission nationale des étudiants en médecine, les associations de parents ont par ailleurs souligné qu’ils appuyaient les revendications étudiantes « et appellent le gouvernement à trouver un accord avec les étudiants avant de reprogrammer les examens dans des conditions et des délais adaptés ».

Pourtant, le ministère de l’Éducation nationale et celui de la Santé avaient assuré, dimanche, s’être engagés à mettre en œuvre les 14 points ayant fait l’objet d’accord avec les représentants des étudiants des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.