Brasilia penche vers Tel-Aviv: L’effet « Balles, Bible et Bœufs »

Brasilia penche vers Tel-Aviv L’effet « Balles, Bible et Bœufs »
Brasilia penche vers Tel-Aviv L’effet « Balles, Bible et Bœufs »

Jair Bolsonaro, nouveau président brésilien qui n’entend pas se laisser impressionner par la pression arabe pour le dissuader de transférer l’ambassade de son pays vers Al-Qods, ne cache pas sa sympathie pour Israël. Ses fils non plus. Des photos de 2016 sur lesquelles ils portent des tee-shirts aux couleurs de l’armée et du Mossad israéliens ont ressurgi sur les réseaux sociaux.

L’ex-militaire et député « nationaliste » devenu président du Brésil  affole, avec ses enfants, les réseaux sociaux, même après la fièvre électorale. Et pour maintenir la flamme, rien ne vaut la publication de clichés pris en mai 2016, lors d’un voyage de la famille en Israël, sur Twitter par le député fédéral Eduardo Bolsonaro, troisième fils du président. On l’y voit en compagnie de son frère Carlos arpentant les rues de Jérusalem. «Un pays du premier monde qui valorise ses forces armées et sa police», avait-il commenté. Eduardo Bolsonaro, dans le droit fil de son père, est membre du même parti, le Parti social libéral (PSL), tout comme son frère Carlos.

Durant ce voyage en Israël, la famille Bolsonaro avait rencontré des membres de la Knesset. Catholiques à l’origine, les Bolsonaro en avaient profité pour se faire baptiser collectivement dans les eaux du Jourdain, selon le rite évangélique. Les évangéliques sont très puissants au Brésil car ils constituent l’une des composantes des groupes de pression dits «Balles, Bible et Bœuf» dont J. Bolsonaro s’est fait le héraut. Ils constituent un quart de l’électorat et tout au long de sa campagne, pasteurs et fidèles ont assuré un soutien précieux au candidat nationaliste. Nul besoin de rappeler que ces clichés remis au goût du jour, suscitent la colère des milieux pro-palestiniens. En mai 2018, il avait diffusé sur Instagram une caricature montrant un soldat israélien protégeant une femme d’une autre femme, voilée, dissimulant derrière elle un kamikaze, kalachnikov en main et harnaché d’une bombe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.