Brexit: M. Benchaaboun reçoit C. Burns
Brexit: M. Benchaaboun reçoit C. Burns

Dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Maroc et le Royaume Uni et de la préparation de la participation du Maroc au « UK-Africa Investment Summit 2020 », Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration a reçu le 10 janvier 2020 au siège de son département le Secrétaire d’Etat britannique au Commerce International, Conor BURNS, accompagné de Thomas Reilly, Ambassadeur du Royaume Uni au Maroc.

Après avoir mis en exergue les relations excellentes qui lient les deux pays et les deux parties se sont félicitées de la signature en octobre 2019 de l’Accord d’association bilatéral qui constitue le nouveau cadre devant régir les relations économiques maroco-britanniques post-Brexit.

Les deux ministres ont fait part également du souhait du Maroc pour que ce nouveau cadre juridique bilatéral favorise le développement des relations économiques entre le Maroc et le Royaume Uni et contribue au renforcement des relations de partenariat entre les deux pays.

S’agissant de l’ »UK-Africa Investment Summit 2020″ prévu le 20 janvier 2020 à Londres, C.Burns a souligné l’intérêt porté par les autorités britanniques pour la participation du Maroc à ce Sommet et ce, compte tenu du rôle et du positionnement stratégique du Maroc dans le continent africain.

Ce Sommet sera organisé par le Premier ministre et réunira des entreprises, des gouvernements et des institutions internationales pour mettre en valeur et promouvoir l’ampleur et la qualité des possibilités d’investissement en Afrique.

Le sommet sera une occasion d’aborder plusieurs sujets, notamment « la place qu’occupe le Maroc dans le cadre de la coopération Sud Sud particulièrement dans le continent africain.
Dans cette optique, M. Benchaaboun a présenté les progrès réalisés ces dernières années par le Maroc dans les différents domaines et les opportunités d’affaires et d’investissement offertes par le pays dans le cadre des stratégies sectorielles et des grands chantiers structurants, et qui pourraient intéresser les partenaires britanniques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.