Brexit or not Brexit : T . May trébuche de nouveau

Brexit or not Brexit : T . May trébuche de nouveau
Brexit or not Brexit : T . May trébuche de nouveau

Deux déconvenues en deux mois ! Devant la Chambre des communes, Theresa May a regretté mardi 12 mars la décision des parlementaires britanniques qui ont rejeté (391 voix contre 242) l’accord de sortie de l’Union européenne conclu par la Première ministre lundi à Strasbourg.

A 16 jours de la date officielle du Brexit, le Royaume-Uni est plongé dans une immense incertitude. Les parlementaires britanniques doivent dire s’ils souhaitent une sortie de l’UE sans accord. Et si le « non » l’emporte, ils devront alors voter jeudi pour un report du Brexit.

L’Union européenne a bien évidemment suivi le vote de mardi avec attention. Le Parlement est actuellement réuni à Strasbourg. Pour le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, tout glisse sur la pente fatale qui mène au « Brexit dur », c’est-à-dire sans accord préalable.

Ce mercredi, T. May devrait proposer la nouvelle motion aux Communes, à qui il sera demandé de se prononcer sur ce Brexit sans accord. Selon toute probabilité, cette hypothèse sera rejetée, elle aussi, mais sans que l’on aperçoive par quels moyens les parlementaires pourraient l’empêcher de se produire. La survie politique de la Première ministre est donc à nouveau posée, et dans son camp au premier chef.

En tout cas, le négociateur en chef de la partie européenne, le Français Michel Barnier, ne se fait aucune illusion : pour lui, il faut maintenant accélérer la mise en place de mesures d’urgence destinées à atténuer le chaos que ne manquera pas de déclencher une absence d’accord dans 17 jours exactement.

D’autant que sans accord, rappelle M. Barnier, pas de période de transition. Lors d’un dernier vote, la Chambre sera alors amenée à demander à Mme May de solliciter Bruxelles pour une prolongation de la période de deux années, qui prend fin le 29 mars prochain. Si les Vingt-Sept, dont l’unanimité est requise pour ce faire, ne sont pas opposés par principe à ce recours, ils y mettront cependant des conditions liés à la clarté du calendrier du Brexit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.