Ça chauffe à Ramallah: Bouclage israélien de la Cisjordanie

Ça chauffe à Ramallah Bouclage israélien de la Cisjordanie
Ça chauffe à Ramallah Bouclage israélien de la Cisjordanie

Une nouvelle escalade prend de l’ampleur entre Israélienset Palestiniens. En plus de la tension toujours vive à Gaza, c’est en Cisjordanie que les choses se corsent au fil des heures. Deux soldatsisraéliens ont été tués et deux autres grièvement blessés jeudi dans unattentat revendiqué par le Hamas et mené au centre de la Cisjordanie, dansl’avant-poste illégal de Givat Assaf, près d’Ofra où des coups de feu ont ététirés depuis une voiture plus tôt dans la semaine.

L’armée israélienne a annoncé avoir bouclé Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne (AP), et envoyé plusieurs bataillons d’infanterie supplémentaires en Cisjordanie.

« Le terroriste s’est enfui en voiture vers Ramallah dont toutes les entrées et les sorties ont été bouclées », a déclaré à des journalistes Un porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, a declare aux médias le déploiement de « plusieurs bataillons d’infanterie supplémentaires en Cisjordanie pour mener des opérations défensives et offensives ».

La Cisjordanie a connu une augmentation significative du nombre d’attaques menées par les Palestiniens au cours des dernières semaines, après des mois de calme relatif dans la région, suscitant l’inquiétude d’une reprise potentielle de la violence dans la région.

L’attaque palestinienne a eu lieu près de la jonction Asaf sur la Route 60 en Cisjordanie, à environ deux kilomètres de l’implantation d’Ofra, où dimanche, plusieurs coups de feu ont été tires depuis une voiture sur un groupe d’israéliens qui se trouvaient à un arrêt de bus. Mercredi soir, l’armée israélienne a arrêté un certain nombre de suspects qui auraient perpétré l’attaque à Ofra et en a abattu un troisième. Selon des responsables de la sécurité, ce dernier aurait tenté d’attaquer les troupes israéliennes lors d’une tentative d’évasion.

La branche armée du Hamas a revendiqué jeudi les deux attaques qui ont tué trois Israéliens en Cisjordanie, promettant que l’Etat hébreu ne connaîtrait « ni sécurité, ni stabilité » dans ce territoire palestinien. Les Brigades al-Qassam, la branche armée du mouvement islamiste qui contrôle Gaza, a annoncé la mort de deux de ses « combattants » dans un communiqué, tués dans la nuit par les forces israéliennes : Achraf Naalwa, auteur d’une attaque à Barkan qui a tué début octobre deux Israéliens, et Salah Omar Barghouthi, qui a blessé le 9 décembre à l’entrée d’Ofra sept Israéliens, parmi lesquels la femme enceinte. Jeudi, deux officiers de la police israélienne ont été poignardés et blessés dans une attaque avant le lever du soleil dans la Vieille Ville de Jérusalem, ont annoncé la police et les services de secours. Un officier a été modérément blessé, tandis que l’autre a été légèrement atteint. L’assaillant a été abattu par d’autres officiers présents sur place.

L’attaque s’est produite après une nuit de violence dans laquelle des forces israéliennes ont tué deux suspects palestiniens au cours de deux incidents séparés. Après une chasse à l’homme de deux mois, les forces israéliennes ont trouvé et tué un homme palestinien suspecté d’avoir perpétré une attaque terroriste brutale dans laquelle deux ouvriers israéliens ont été abattus dans une usine de Cisjordanie, selon les sécuritaires israéliens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.