CDC Group intègre le capital de BMCE Bank of Africa: Un partenariat pour l’Afrique
CDC Group intègre le capital de BMCE Bank of Africa: Un partenariat pour l’Afrique

Le fonds britannique de développement Commonwealth Development Group (CDC Group) a signé un accord avec la BMCE Bank of Africa pour intégrer son tour de table à hauteur de 5%. Le ticket d’entrée est de 200 millions de dollars (près de 2 milliards de dirhams).
Cette opération participe à une augmentation de capital de 6 milliards de dirhams déjà approuvé, fin mars, par le Conseil d’administration de la banque.

C’est sur le « partenariat stratégique centré sur l’Afrique » que le communiqué de BMCE Bank of Africa insiste en annonçant cette opération d’envergure.

Le partenariat scellé avec CDC Group, détenu à 100 % par le gouvernement britannique, prévoit donc une entrée au capital du groupe bancaire marocain à hauteur de 5 %.
Une opération qui doit être interprétée au-delà de son seul aspect de pure « participation capitalistique » puisqu’il est question, précise la Banque, d’un « véritable projet industriel » susceptible d’apporter l’appui nécessaire au renforcement du positionnement de BMCE Bank en Afrique, tout en « capitalisant sur le réseau élargi du Groupe CDC sur le
continent ».

« Le but ultime de notre accord va au-delà de l’investissement des 200 millions USD », assure Othman Benjelloun, P-DG de BMCE Bank of Africa.
Pour ce vieux routier de la finance, il s’agit-là d’une « véritable alliance pour la création de valeur économique, financière et sociétale. C’est une alliance pour le développement du Maroc et de l’Afrique. C’est une alliance pour l’épanouissement du capital humain africain ».

L’entrée du nouvel actionnaire dans le capital de BMCE Bank, déjà avalisée par Bank Al-Maghrib, apporte un plus au Groupe bancaire marocains fort de sa présence dans une vingtaine de pays africains.

On signalera que le nouveau partenaire britannique de l’institution marocaine dispose d’un portefeuille africain fort de 700 entreprises. Et que les projections prévoient un engagement de l’ordre de 4,5 milliards de dollars sur le Continent noir d’ici 2022.

On crédite CDC d’un fort appui aux institutions financières en vue de « renforcer l’inclusion financière et offrir aux particuliers et aux PME un meilleur accès à des financements à coût abordable, tout en les accompagnant dans le développement de leurs communautés ».
CDC s’investit aussi, rappelle-t-on, dans les solutions vertes et représente, dès lors, un relai dans le développement durable auquel aspire le Continent.

BMCE Bank y trouvera son compte au regard de son « empreinte verte ».
Nick O’Donohoe, DG du Groupe CDC, a donc raison d’assurer, à l’occasion, qu’« investir dans les institutions financières est mécanisme puissant grâce auquel nous pouvons avoir un impact à grande échelle ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.