CDM : Résultat boosté par la baisse du risque et l’exceptionnel

CDM : Résultat boosté par la baisse du risque et l’exceptionnel
CDM : Résultat boosté par la baisse du risque et l’exceptionnel

 Au terme de l’année 2018, CDM affiche des réalisations en nette progression, soutenues par un enrichissement de son offre au niveau commercial ainsi que par une baisse du coût du risque au volet opérationnel.

Du côté des réalisations commerciales, l’encours des crédits à la clientèle affiche une appréciation de 4,8% à 41 Mrds Dh (provenant à 94% de l’activité sociale). L’évolution de l’encours en social (+1,2% à 38,6 Mrds Dh) est portée par la hausse de 5,3% des crédits immobiliers à 16 Mrds Dh (41,4% du portefeuille) et de 5,8% des crédits de trésorerie et à la consommation à 13,9 Mrds Dh, atténuée par la baisse de 15,1% des crédits à l’équipement à 6,1 Mrds Dh et de 0,9% des autres crédits à 2,6 Mrds Dh. La Banque améliore ainsi ses parts de marché de 16 pbs à 6,64% sur le crédit à l’habitat et de 47 pbs à 6,87% sur le crédit à la consommation. En parallèle, les dépôts de la clientèle augmentent de 1,9% à 41,4 Mrds Dh, provenant en quasi-totalité de l’activité sociale. Cette évolution recouvre les progressions de 5,1% des comptes créditeurs à 27 Mrds Dh (65,4% du total des dépôts), de 2,8% des comptes d’épargne à 9,5 Mrds Dh ainsi que la baisse de 15,4% des dépôts à terme à 3,8 Mrds Dh. La structure des ressources s’en retrouve améliorée avec une part des ressources non rémunérées en hausse de 1,8 point à 67,8%. En conséquence, le taux de transformation s’établit à 99,1% contre 96,4% à fin 2017. Le taux de transformation incluant les titres de créances émis et les dettes interbancaires s’établit à 86,9% (vs. 88,7%). Côté Bancassurance, les primes collectées en assurance non vie ressortent en hausse de 11,9% à fin 2017. Pour sa part, l’actif financier à la juste valeur par capitaux propres régresse de 2% à 4,4 Mrds Dh tandis que l’actif financier à la juste valeur par résultat se replie de 18,5% à 1,8 Mrds Dh. Au volet opérationnel, le PNB enregistre une amélioration de 5,4% à 2,3 Mrds Dh recouvrant une bonification 4,2% de la marge d’intérêt à 1,8 Mrds Dh grâce à la bonne tenue de l’activité commerciale et des efforts déployés en matière d’optimisation du coût de la ressource, une progression de 9,3% de la marge sur commissions à 400,7 MDH profitant de l’élargissement du fonds de commerce, de l’équipement soutenu de la clientèle ainsi que de la bonne tenue des métiers spécialisés, et une appréciation de 8,3% du résultat des activités de marché à 191,6 MDH en raison principalement de la bonne tenue de l’activité de change. En social, le PNB ressort en amélioration de 4,4% à 2,2 Mrds Dh, tiré par la hausse de 4% de la Marge d’intérêt à 1,7 Mrds Dh, de 11% de la marge sur commissions à 324 MDH et de 6,9% du résultat sur opérations de marché à 177,7 MDH. Par pôle d’activité, le PNB est généré à raison de 97,7% par l’activité de Banque au Maroc et Offshore et de 2,3% par les Sociétés de Financement Spécialisées. De leur côté, les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 5,3% à 1,2 Mrds Dh (+0,2% en social). Le coefficient d’exploitation ressort ainsi stable à 54,3% compte tenu d’une évolution quasi-similaire du PNB. Au vu de ces évolutions, le Résultat Brut d’Exploitation s’améliore de 5,5% à 1,0 Mrd Dh. Retraités des éléments exceptionnels liés au lancement de la construction du nouveau siège, les charges générales d’exploitation évoluent de 1,8% pour un coefficient d’exploitation de 52,4% et un RBE en hausse de 9,8%. Côté risques, le taux de couverture global des créances à la clientèle sous IFRS 9 ressort à 8,1% (contre 9% au S1 2018). En social, les créances en souffrance s’allègent de 12,6% à 3 472,1 MDH  établissant le taux de contentieux à 8,4% (-1,2 points). Les provisions, elles, baissent de 13,5% à 2 828,4 MDH. Dans ces conditions, le taux de provisionnement ressort à 81,5% (contre 82,4% en 2017). Compte tenu d’une réduction de 26,9% du coût du risque à 301,3 MDH ainsi que de la cession d’une partie du terrain « Les Arènes » ayant généré un impact positif de 80,6 MDH, le RNPG progresse de 61,2% pour s’établir à 589,2 MDh. Hormis cet élément exceptionnel, le RNPG progresse de 39,3% à 508,8 MDH. Sur le plan réglementaire, le ratio de solvabilité de la Banque s’établit à 14,96% (vs. 13,65% en 2017) pour un Tier 1 de 11,32%, contre 11,02% en 2017. Quant au ratio LCR, celui-ci s’établit à 205%. Au volet rendement, le Directoire compte proposer à la prochaine Assemblée Générale la distribution d’un dividende par action de 8 Dh (contre 7 Dh en 2017).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.