Climat Chance: Les acteurs non-étatiques en conclave à Agadir 

Climat Chance: Les acteurs non-étatiques en conclave à Agadir 

 

La capitale du Souss est au centre des regards en ce début de semaine puisqu’elle abrite la grande messe des acteurs non-étatiques engagés contre le dérèglement climatique. Cette deuxième édition du Sommet « Climate Chance », organisé par la région Souss Massa et l’association Climate Chance se veut une plateforme de rencontres et de mobilisation pour une action collective autour de la mise en œuvre de l’accord de Paris et de la participation des acteurs non-étatiques à la réévaluation des Contributions Nationales (NDC’s), connait la participation de plus de 5000 acteurs non-étatiques ONG, élus, collectivités locales et secteur privé ainsi que des ministres et des organisations internationales qui ont fait le déplacement pour s’enquérir de l’état d’avancement des négociations climatiques avec les grands acteurs de l’Accord de Paris et de la COP22, notamment suite à l’annonce du retrait des Etats-Unis et pour réitérer l’engagement en faveur d’actions et de solutions concrètes. Dans ce sens, les différentes personnalités présentes lors de la session d’ouverture, notamment Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC),  Brigitte Collet, Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique, Manuel Pulgar Vidal, Président de la COP 20, Matt Rodriquez, Secrétaire pour la protection de l’Environnement pour l’état de la Californie où encore Salaheddin Mezouar, président de la cop 22, ils  ont tous confirmé l’irrévocabilité de l’engagement mondiale pour le climat. Surtout que la succession de cyclones et de typhons, aussi puissants que destructeurs, à l’image de José, Harvey et Irma, qui en plus de susciter la colère des acteurs engagés pour le climat à l’encontre des climat-sceptiques,  rappelle l’extrême urgence d’une action globale pour faire face au  changement climatique et ses effets dévastateurs. D’ailleurs,  le président de la région Souss-Massa, Brahim Hafidi, et le président de l’Association Climate Chance, Ronan Dantec, coorganisateurs du sommet, n’ont pas manqué de se féliciter de la réussite déjà perceptible de ce sommet désormais incontournable de l’action climatique internationale. Ce sommet tiendra ainsi compte de l’état d’avancement des coalitions thématiques, fédérées autour de la dynamique Climate Chance et sera également l’occasion de proposer des messages communs regroupés au sein de la Déclaration d’Agadir qui seront délivrés aux Etats Parties à l’occasion de la COP23. Patricia Espinosa pour sa part, et tout en relevant l’urgence d’agir au vu de l’impact destructeur du réchauffement de la planète, elle a  mis en exergue le lien intrinsèque entre climat et enjeux du développement. Dans cette perspective, elle a affirmé qu’à deux mois de la COP23 organisée par Fidji, et qui aura lieu à Bonn en Allemagne, le monde se trouve à un tournant qui appelle de la part des Etats une action concrète pour traduire les ambitions des populations. Pour sa part, le président de la COP22, Salaheddine Mezouar, a rappelé l’accompagnement fort et intense apporté à Fidji, pays auquel reviendra la tâche de présider la prochaine COP, afin d’aboutir à des décisions concrètes en faveur notamment des pays insulaires et autres Etats particulièrement vulnérables au changement climatique. Au total, cinq séances plénières et plusieurs évènements parallèles ponctueront les trois jours de ce sommet qui fera aussi un état des lieux de la mobilisation des acteurs non-étatiques, du progrès de l’action, des difficultés rencontrées ainsi que des axes d’actions existants et des solutions envisageables pour lutter contre le réchauffement planétaire. Le sommet propose aussi des rencontres de haut niveau sur le Partenariat de Marrakech devant permettre d’amplifier l’action climatique sur les liens entre l’agenda 2030 pour le développement, le plan d’action genre et les droits de l’Homme. Aussi une place particulière sera donnée aux attentes et aux contraintes spécifiques à l’Afrique et à son développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.