Climate Chance: L’appel à l’union d’Agadir

Climate Chance: L’appel à l’union d’Agadir

Le deuxième sommet  des acteurs non-étatiques, Climate Chance,  a baissé le rideau  mercredi à Agadir au terme de trois jours de débats qui ont aboutis sur une déclaration poignante, qui porte le nom de la ville hôte du sommet, et qui sera portée, selon Brahim Hafidi, président du Conseil régional du Souss-Massa et co-organisateur de cet évènement, aux négociations de la COP 23 prévue à Bonn en novembre prochain. Traitant des  enjeux liés  au financement, aux contributions nationales, à l’action au niveau local et à la convergence de l’agenda climat et du développement, cette déclaration est une pierre de plus dans l’édifice des actions climatiques qui porte en elle la voix des collectivités territoriales, syndicats, secteur privé, jeunes, femmes… jadis inaudible dans les négociations climatiques au fil des COPs. À travers cette déclaration Les acteurs non-étatiques s’engagent à intensifier l’action climat et exhortent les Etats parties à amplifier leur ambition en vue du dialogue de facilitation. L’objectif ultime étant de devenir des associés de ces négociations et plus précisément au texte de facilitation de 2018 qui, selon l’accord de Paris, devra analyser et évaluer les efforts d’atténuation, préciser les règles du jeu d’un nouveau système en vue de renégocier en 2020 les insuffisances et l’aggravation des phénomènes. En interne,  les acteurs de Climate Chance, en plus de porter leurs messages aux négociateurs, entendent travailler de concert dans le cadre de coalitions thématiques en vue de structurer leurs échanges et de renforcer leurs actions climatiques concrètes et ainsi, mieux peser dans les débats. Ils espèrent en particulier renforcer les actions partout et dans tous les secteurs au sein des coalitions afin d’influer sur l’ambition pré-2020. Dans cette perspective, et en marge de la cérémonie de clôture, il a été  a procédé au lancement officiel de l’Observatoire Climate Chance de l’action climat des acteurs non-étatiques. Un observatoire qui devrait permettre de mesurer la réalité des actions engagées par les acteurs non-étatiques, leur succès et les difficultés qu’elles rencontrent. Un premier rapport sortira à l’automne 2018 avant le dialogue de facilitation et la COP24 qui se tiendra en Pologne.

Ci-joint le texte intégral de la déclaration
Agadir Declaration – 12 Sept

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.