Clubs omnisports: La confusion des genres 

Faisant bande à part et à l’encontre de ce que stipule la loi sur le sport, la Fédération Royale Marocaine de Football et les clubs de football décident de la création de sociétés sportives de la manière la plus éhontée. Censé être le régulateur régalien,  le ministère de la Jeunesse et des Sports trempe dans une nonchalance qui n’a jamais dit son nom.
Les assemblées générales des clubs de football se suivent et se ressemblent. Elles se tiennent malheureusement en vertu d’un désordre statutaire. Le copier-coller des statuts-types, édictés par le ministère, sur fond d’une prétendue harmonisation avec la loi 30-09 et ses textes réglementaires, se fait en contrevenant le dernier paragraphe de l’article 8 de la même loi. Dans cet article, le législateur interdit à toute section déjà créée de s’organiser hors l’association omnisports qui chapeaute plusieurs sections. Pis encore, des clubs de football dont la RSB, présidée par le président de la FRMF, ont décidé de créer des sociétés sportives par le biais d’adoption en Assemblée Générale sans que cette création soit legiferée dans les statuts de l’association. Faut-il rappeler que la création d’une société sportive est tributaire de l’adoption de statuts de l’association par le ministre de la Jeunesse et des Sports conformément à l’article Premier du décret d’application de la loi 30-09  voire d’une ‘association agréée en vertu de l’article 5 du même décret?
En l’absence d’autres mesures qu’il faut prendre pour professionaliser le football à bon escient, les décideurs à  la FRMF et aux clubs de football s’en « footent » bien en voulant mettre des structures sociétaires avec la mentalité associative de rente et des dirigeants de la dernière pluie. Des décideurs qui veulent être en même temps des dirigeants à statut bénévole et à statut actionnaire. C’est le mariage de la carpe et du lapin!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.