Com de crise ou crise de com?

Le bon commerce, c’est pour les autres. En tout cas, c’est ce que les commerçants ont déduit de la sortie hasardeuse de My Hfid El Alami, ministre de l’Industrie, devant le parlement. Une sortie au cours de laquelle il a mis sur le dos des gros commerçants toute la tension autour de la fiscalisation. Pour le ministre, ce sont les « gros » qui poussent les « petits » à manifester leur mécontentement face à la nouvelle réglementation que la DGI a cru bon de mettre en place. Pour assurer une plus grande transparence des transactions qui échappent au contrôle.
Pour le ministre qui aurait gagné à se mettre dans la peau des « protestataires » qui opèrent des baisses de rideaux un peu partout dans le pays, la colère des commerçants est « injustifiée » et relève de la pure « manipulation ». Qu’est-ce qu’il en sait alors que la mise en place de l’article 145 du CGI n’a pas fait le distinguo, dès le départ, entre les catégories visées par la fiscalisation. Un « flou » qui a nourri la colère alors qu’il suffisait, dès le départ, de sensibiliser les contribuables soumis au régime forfaitaire quant aux limites dudit article. Bref, une crise de communication qui devait conduire à une « communication de crise ». Sauf que par les temps de défiance qui courent et pour aussi apaisantes qu’elles soient, les déclarations faites par plusieurs responsables de haut niveau, n’ont pas réussi à convaincre. Même les notes et circulaires de la DGI qui rappellent le maintien de l’exonération des commerces soumis au régime forfaitaire n’y ont rien pu.
Autant dire que les responsables font preuve d’un défaut d’écoute congénital. A l’instar de ce qui s’est réalisé avec le nouvel horaire toujours en proie à la contestation.
Voilà qui dépasse l’entendement !
On comprend dès lors les raisons qui poussent les commerçants à réclamer un nouveau texte de loi qui annule et modifie l’article de la discorde. Alors, les assises nationales sur le commerce auront-elles bien lieu à la date prévue alors que la tension risque de persister ? Où serait-ce un poisson d’avril ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.