Comité National Olympique Marocain: Seuls trois membres sont éligibles !
Comité National Olympique Marocain: Seuls trois membres sont éligibles !

Le Comité Exécutif « élu » en juin 2017 est inéligible. A moins qu’on parle de trois membres.

Élu à la césarienne, le Comité Exécutif du Comité National Olympique Marocain est illégal du fait que la majorité de ses membres ne sont pas issus de fédérations sportives habilitées par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Seuls trois membres sont éligibles en l’occurrence ceux des fédérations sportives du Golf, de l’athlétisme et du Football.

Voilà une entorse aux statuts du CNOM qui ne sont pas approuvés par le ministère de la Jeunesse et des Sports suite aux réserves émises du Secrétariat Général du Gouvernement. De ces réserves a découlé le refus de la reconnaissance du CNOM en tant qu’association d’utilité publique.
Sans tenue de l’Assemblée Générale annuelle, sans même un Règlement intérieur, l’actuel président du Comité Exécutif du CNOM, Fayçal Laaraichi, pour ne pas le nommer, persiste à faire cavalier seul en recrutant un personnel, composé de néophytes, et en confiant aux autres membres des strapontins !
Crée en1959 par feu Hassan Il, le CNOM avait été régi durant plus de 50 ans par un décret du ministère. Malgré la promulgation de la loi 06-87 en 1989 qui exigeait des statuts pour régir le CNOM, cette association qui émane des fédérations de sports olympiques est depuis sans statuts jusqu’à l’année 2017 où le CIO était intervenu pour réguler la situation.
Aujourd’hui, le CNOM a été transformé à tort en association de présidents de fédérations sportives indisponibles quand on sait qu’ils portent plusieurs casquettes. C’est le cas de Fayçal Laaraichi, président de la Fédération Royale Marocaine de Tennis, du CNOM, P-DG de la SNRT, 1 er vice-président du Festival International du Cinéma de Marrakech et « promoteur immobilier »!
Ça fait plus d’une décennie que Fayçal Laaraichi se trouve à la tête de la Fédération Royale Marocaine de Tennis, une discipline à la traîne quand on sait que le meilleur tennisman marocain classé 485 ATP. A la chaîne Arriyadiya, il est quasiment impossible d’enclencher un débat contradictoire sur la crise du sport marocain en général et du tennis en particulier. Au programme quotidien de la chaîne TV d’Arriadiya, du tennis jusqu’à la nausée au détriment d’autres disciplines plus populaires comme le Basketball, le volley-ball, le hand-ball…
Au point que Fayçal Laaraichi signe la convention de sponsoring de la SNRT avec lui-même. Charité bien ordonnée commence par soi-même !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.