Conjoncture industrielle : L’optimisme pour chasser… l’atonie ?
Conjoncture industrielle : L’optimisme pour chasser… l’atonie ?

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

La dynamique industrielle marque le pas dans le pays. Le taux d’utilisation des capacités stagne depuis 4 mois. De quoi donner du mauvais sang aux opérateurs. Un rebondissement pour bientôt ? Les acteurs restent optimistes.

Selon la dernière note de conjoncture de Bank Al Maghrib, l’activité industrielle aurait stagné à 75% en avril et ce, pour le 4ème mois consécutif.

Par branche, le TUC des industries agroalimentaire, du textile et du cuir, mécaniques, chimiques et para-chimiques et métallurgiques se serait établi à 73%, 70%, 78% et 74% respectivement.

En parallèle, les ventes auraient progressé pour les secteurs agro-alimentaire et mécaniques et métallurgiques tandis qu’elles auraient stagné pour les industries du textile et cuir et chimiques et para-chimiques.

Pour les trois prochains mois, les industriels restent optimistes et s’attendent à une hausse de la production pour tous les secteurs sauf celui du textile et du cuir et les industries chimiques et para-chimiques dont la production devrait stagner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.