Contre le coup de force de l’APN algérien: Le FFS gèle ses activités au parlement

Contre le coup de force de l’APN algérien Le FFS gèle ses activités au parlement
Contre le coup de force de l’APN algérien Le FFS gèle ses activités au parlement

Le Front des forces socialistes, parti d’opposition algérien, a annoncé, le 27 octobre, dans un communiqué qu’il suspendait ses activités au Parlement, dans ses deux chambres, en guise de protestation contre la manière avec laquelle a été élu le nouveau président de la chambre basse.

Le plus ancien parti d’opposition accuse le pouvoir exécutif d’outrepasser ses prérogatives en contrôlant l’activité législative. C’est ce qu’a indiqué un communiqué du parti publié, le 27 octobre, sur son site officiel. «Vu le flou qui entoure la gestion de la crise de l’Assemblée populaire nationale, le groupe parlementaire du FFS suspend toutes ses activités au Parlement dans ses deux chambres», a annoncé le parti dans son communiqué tout en rappelant que «depuis le début de la mandature, le FFS s’est démarqué de l’ancien président de l’Assemblée et se démarquera de l’actuel président, tous les deux illégitimes».

Dans le même communiqué, le FFS a affirmé que «le groupe parlementaire du FFS a dénoncé à maintes reprises la mainmise du pouvoir exécutif sur le législatif, que les partis de l’allégeance et leurs supplétifs ont transformé en simple comité de soutien aux politiques défaillantes qui ont mis en péril l’avenir du pays et des générations, et hypothéqué tous les espoirs de changement».

Pour information, sur 462 parlementaires à l’APN le FFS compte 14 députés, et quatre sénateurs sur 144 au Conseil de la Nation (le Sénat algérien).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.