Cotations Boursières : Un mois de mai négatif

La réforme de la bourse de Casablanca est en marche. L’acceptation actée des termes du cahier des charges par l’ensemble des nouveaux actionnaires a
Après avoir enregistré sa meilleure performance mensuelle depuis janvier 2015 avec un rebond de presque 7 % du Masi à l’issu du mois avril dernier, la Bourse de Casablanca renoue avec la morosité et clôture le cinquième mois de l’année en baisse. En effet, à l’issue de mai marqué par le détachement habituel des dividendes et la revue en baisse du Maroc dans l’indice MSCI Frontier Market, l’indice phare de la place casablancaise, le Masi a enregistré une baisse de 2,18 % à 9.757,92 points, rompant ainsi avec sa tendance haussière initiée depuis février. Même tendance enregistrée du côté du Madex qui a franchi, à la baisse, la barre des 8.000 points pour s’établir à 7.966,20 points, soit 193,55 points de moins sur un mois.
Ainsi, les performances « Year-To-Date » (YTD) de ces deux indices se trouvent amoindries à +9,32 % et +9,80 %, contre +11,76 % et +12,47 % à fin avril dernier. Cette baisse est principalement attribuable à la mauvaise performance de certains poids lourds de la cote à l’image de la première capitalisation de la place Itissalat Al-Maghrib (-7,25 %), le cimentier Lafarge (-8 %) et le groupe Attijariwafa bank (-2,23 %). En effet, ces trois valeurs ont contribué négativement à l’évolution du Masi durant le mois écoulé respectivement avec -148,88 points, -61,63 points et -35,90 points.En termes de flux, les volumes échangés ont affiché une progression mensuelle de 64,4 % à 3,62 Mrds Dhs. Une dynamique redevable à la fois à la hausse des transactions sur le marché central (+40,9 % à 3,02 Mrds Dhs) et au rebond des opérations de gré à gré (605,4 M Dhs, contre 60,9 M Dhs au 30 avril 2016).
Pour sa part, la capitalisation boursière de la place en repli de 2,42 %, ressort à 490,60 Mrds Dhs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.