Crédits Bancaires: Quasi-stagnation de l’encours à fin octobre

Crédits Bancaires Quasi-stagnation de l’encours à fin octobre
Crédits Bancaires Quasi-stagnation de l’encours à fin octobre

Selon les Indicateurs clés des statistiques monétaires de Bank al Maghrib, en glissement mensuel, l’agrégat M3 a enregistré en octobre 2018 une hausse de 0,8% pour s’établir à 1 298,2 Mrds Dh. Cette évolution est attribuable essentiellement à l’accroissement de 5,3% des créances nettes sur l’administration centrale, suite principalement aux opérations de financement des arriérés de la TVA par les banques. S’agissant des autres contreparties de M3, l’encours des réserves internationales nettes est resté quasiment stable par rapport à septembre, alors que le crédit bancaire a baissé de 0,8%. Le repli du crédit bancaire reflète essentiellement la baisse de 4,2% des facilités de trésorerie. Pour ce qui est des autres composantes, les prêts à l’immobilier et ceux à la consommation ont marqué des hausses respectives de 0,2% et 0,3%, tandis que les concours à l’équipement sont restés au même niveau du mois dernier. En glissement annuel, le rythme de progression de l’agrégat M3 s’est accéléré de 3,5% en septembre à 4,6% en octobre. Cette évolution traduit essentiellement l’accroissement de 7,9% après 2,9% des comptes à terme, consécutivement à une hausse mensuelle de 9,7 Mrds Dh de ceux des sociétés non financières publiques. De même, les titres d’OPCVM monétaires ont vu leur baisse s’atténuer de 10,2% à 3,5%. En revanche, la croissance de la circulation fiduciaire a légèrement décéléré de 7% à 6,8% et le taux de progression des dépôts à vue auprès des banques est resté stable à 4,4%. Par contrepartie, les créances nettes sur l’Administration Centrale se sont accrues de 22,9% après 13,5%. A l’inverse, la croissance du crédit bancaire a décéléré de 2,5% à 1,5%, tandis que les réserves internationales nettes ont marqué un repli de 1,5% après une hausse de 0,5% un mois auparavant. Concernant le crédit bancaire par objet économique, les facilités de trésorerie ont diminué de 0,2% après avoir augmenté de 3,1%, traduisant notamment une accentuation de la baisse des facilités aux entreprises non financières privées de 0,1% à 2,4%. De même, le taux de croissance des prêts à l’équipement est revenu de 4,1% à 3,4% et celui des crédits à l’immobilier de 3% à 2,1%. S’agissant des concours à la consommation, ils se sont accrus de 5,8% après 5,6% en septembre. Par secteur institutionnel, la progression des concours au secteur non financier a ralenti de 3,2% à 2,2%. La croissance des prêts aux entreprises publiques a ralenti de 10,4% à 5,9%, les concours aux entreprises privées sont revenus à leur niveau d’octobre 2017 après une hausse de 1,1% le mois précédent, et les crédits aux ménages ont vu leur taux de progression revenir de 3,8% à 3,6%.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.