Crise des étudiants en médecine: Le suspens demeure entier… 

Crise des étudiants en médecine Le suspens demeure entier… 
Crise des étudiants en médecine Le suspens demeure entier… 

L’horizon est encore loin d’être dégagé dans la crise qui sévit dans les facultés de médecine. A l’issue de ses réunions avec la commission interministérielle chargée de trouver une issue à la crise des étudiants médecins, la coordination nationale a réaffirmé la poursuite du boycott jusqu’à ce que des solutions pratiques et concrètes soient trouvées à leurs revendications.

En ébullition depuis plus de quatre mois, les campus de médecine sont encore loin de renouer avec la normalité.
Pour la coordination, les étudiants en médecine et en pharmacie ont fait preuve de sagesse face aux diverses accusations et menaces proférées à leur encontre en sensibilisant à leur cas les divers organismes officiels et associatifs de défense des droits de l’homme.
Dans un communiqué posté mardi sur sa page Facebook, la coordination des étudiants  a réaffirmé sa volonté « d’engager un dialogue sérieux avec toutes les composantes du gouvernement afin de trouver une solution garantissant les droits, consacrant les acquis de l’université publique et améliorant le niveau des études au Maroc ».
La coordination, qui a souhaité la réussite des élèves aux concours d’accès aux facultés  de médecine, de pharmacie et de dentisterie, espère que ces derniers contribueront à la poursuite de ces luttes, soulignant son attachement à « la résolution de toutes les questions justes et légitimes contenues dans leur cahier revendicatif en tant que préalable à une réforme globale du système des formations médicales ».
La Coordination entend ainsi tenir une assemblée générale nationale lundi prochain, en plus de contacts avec diverses organisations syndicales et partisanes, appelant le gouvernement à proposer des solutions concrètes répondant aux aspirations légitimes des étudiants. L’objectif de la tenue des assemblées générales est de faire le point sur la situation, d’informer l’opinion publique sur les développements les plus importants du dossier et de répondre aux questions des étudiants. Mais aussi une occasion pour souligner l’urgence de trouver des solutions à leurs revendications afin qu’ils puissent reprendre les cours…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.