Crise libyenne: Haftar à Palerme

Crise libyenne Haftar à Palerme
Crise libyenne Haftar à Palerme

Attendu à Palerme le 12 novembre pour la conférence internationale sur la Libye organisée par le président du Conseil italien Giuseppe Conte, le maréchal Haftar devait finalement arriver dans la soirée, après avoir fait planer le doute sur sa participation. La présence du maréchal qui contrôle l’est de la Libye, sous l’autorité du Parlement de Tobrouk, avait été présentée par la diplomatie italienne comme une réussite de cette réunion interlibyenne censée booster le processus politique.

Ce dernier est au point mort depuis qu’a été actée l’impossibilité d’organiser les élections générales d’ici fin 2018, comme escompté par Paris. La crise libyenne cristallise désormais une compétition ouverte entre la France et l’Italie. Le gouvernement italien reste déterminé à montrer que lui aussi est capable de réunir les différentes parties libyennes. Le président français Emmanuel Macron, à couteaux tirés avec le gouvernement italien sur la question migratoire et le dossier libyen, avait en effet réussi à rassembler le chef Gouvernement d’union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj, le président de la Chambre des représentants (Parlement de Tobrouk) Aguila Saleh, celui du Haut Conseil d’État libyen Khaled Al-Mishri et Khalifa Haftar, en mai à Paris.

Reste à savoir si la réunion de Palerme réussira à atténuer la crise libyenne amalgamée autour de la compétition entre milices et tribus et une sollicitation internationale intéressée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.