Cumul des mandats : Les 12 ministres révoqués

Cumul des mandats : Les 12 ministres révoqués
Voici une première dans l’histoire de la politique marocaine. 12 ministres du Gouvernement d’expédition des affaires courantes ont été relevés de leurs fonctions par le Souverain. Publié dans le bulletin officiel du 21 octobre, le Dahir chérifien du 20 octobre (n°1.16.177) relève 12 ministres du gouvernement d’expédition des affaires courantes de leur fonction. Une décision prise conformément à la Constitution qui interdit le cumul des mandats.
Après leur élection à la Chambre des représentants, 12 ministres ont été contraints de déposer le tablier suite à une décision royale. En effet, à la demande du Chef du gouvernement désigné, le Souverain a procédé à la révocation de 12 ministres élus représentants de leurs fonctions ministérielles en raison de l’incompatibilité de leur élection à la Chambre des Représentants avec la qualité de membre du gouvernement. Les ministres concernés sont Mohamed Moubdiî, Lahcen Sekkouri et Lahcen Haddad -désormais représentant sous la bannière du PI- du Mouvement populaire (MP) ; Mbarka Bouaida et Mohamed Abbou du Rassemblement national des indépendants (RNI) et ceux du PJD Driss Azami, Mustapha Khalfi, Lahcen Daoudi, Abdelaziz El Omari, Mohammed Najib Boulif, Abdelkader Amara et Aziz Rebbah.
Tous ces ministres ne siègeront pas au Conseil du gouvernement que présidera le Chef du gouvernement désigné, Abdalilah Benkirane, en sa qualité de Chef du gouvernement d’expédition des affaires courantes le lundi prochain (24 octobre). Ils n’ont qu’à attendre leur rappel ou non au Gouvernement en cours de constitution. Auquel cas, ils devraient renoncer à leur mandature électorale, comme c’est d’ailleurs le cas du chef du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.