Dario Fo s’est éteint : Ciao l’artiste rebelle !

Dario Fo s’est éteint : Ciao l’artiste rebelle !
L’acteur et dramaturge italien Dario Fo aura raté la consécration de Bob Dylan, prix Nobel de littérature. La mort l’a emporté à l’âge de 90 ans, a annoncé jeudi le gouvernement italien. Celui qui fut prix Nobel de littérature en 1997 avait acquis, dès 1969, une renommée internationale avec la pièce « Le mystère Bouffe ».
« Avec Dario Fo, l’Italie perd un des grands protagonistes du théâtre, de la culture, de la vie civile de notre pays », a salué le chef du gouvernement, Matteo Renzi, cité par l’agence Agi. « Son œuvre satirique, sa recherche, son travail scénique, son activité artistique aux multiples facettes sont l’héritage d’un grand Italien du monde. »
Auteur de « La mort accidentelle d’un anarchiste », « La marijuana de maman est la meilleure », « Couple libre » ou « Faut pas payer ! », ce bateleur à la langue inventive appelait à la rébellion contre les puissants et les hypocrites.
Il avait gagné une notoriété internationale en 1969 avec « Le mystère Bouffe » (« Mistero buffo »), une épopée des opprimés inspirée de la culture médiévale dont le héros, un jongleur, enseigne la révolte par le rire.
Anticonformiste et à l’écoute de son époque, il avait soutenu le comique Beppe Grillo aux élections de 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.