De Guerguerate à… Ghadamès

De Guerguerate à… Ghadamès

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

D’Oran, le vice-ministre de la défense et chef d’état-major algérien a été convoyé en urgence à Bouira pour superviser une vaste opération de déploiement de l’armée algérienne le long de la frontière avec la Libye. Ce déplacement inopiné explique « l’état d’alerte maximum » décrété par le pouvoir algérien au cours de ces derniers jours suite aux avancées des forces de la coalition gouvernementale à Syrte, capitale de Daech en Libye. Car les informations en provenance de ce pays en proie au chaos sont des plus inquiétantes : pas moins de 4.000 djihadistes de Daech, lourdement armés, ont quitté cette ville portuaire pour s’évaporer dans le désert. Déjà, les « bérets noirs » algériens auraient réussi à mettre la main sur une escouade de Daech composée de 55 djihadistes composée de Tunisiens, d’Algériens, de Tchadiens, de Yéménites et de Marocains. Ce qui a échaudé le pouvoir algérien qui cherche par tous les moyens à contrer la puissance de feu de Daech qui semble s’être évaporée malgré le survol du sol libyen par des drones américains, russes, français et… israéliens. Le général Gaïd Salah qui a évalué la combativité des troupes de l’ALN sait que le gros des Tagarins ont le moral à zéro et manquent d’expérience guerrière. C’est la raison pour laquelle il a fait appel aux Touaregs (algériens, maliens et libyens) qui connaissent bien la région et ses pistes pour l’aider à endiguer cette force mobile de Daech. Plus, l’aide du Polisario a été aussi sollicitée. Selon des informations en provenance de Tindouf, deux bataillons du Polisario ont reçu l’ordre d’emprunter la fameuse « piste de Kadhafi » pour rejoindre les troupes algériennes déployées à la frontière avec la Libye. Le convoi des supplétifs de l’ANP aurait roulé de nuit sous escorte des hélicoptères algériens. Les régions militaires qui ont reçu l’ordre de se déployer sont celles basées à Tindouf, Bouira et Tamanrasset.
Ce branle-bas de combat algérien est compréhensible face à la menace terroriste qualifiée d’imminente. Toute l’attention de l’état-major algérien se trouve dès lors focalisée sur Ghadamès, point nodal via lequel le convoi de Daech devrait transiter. Et tout cela éclaire d’un jour nouveau l’opération de ratissage d’envergure lancée opportunément par les FAR dans la région Guerguerate. La vigilance devant rester de mise face au danger terroriste qui arrive à se mouvoir dans toutes les zones grises où les trafics en tout genre sont monnaie courante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.