La déradicalisation vue par la Rabita des Oulémas : Des livres pour…exégètes !

La déradicalisation vue par la Rabita des Oulémas : Des livres pour…exégètes !

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

L’initiative prise par la Ligue Mohammadia des Oulémas du Maroc pour endiguer l’extrémisme religieux qui sévit, à des degrés divers, dans le pays est une bonne chose en soi. On ne saurait qu’être gré à la structure que pilote Ahmed Abbadi d’avoir piloté une série d’études succintes dans le but de déconstruite le discours djihadiste. « Jizya », « Jihad », « Hakimiya », « Khilafa », guerre sainte ont bénéficié, entre autres, d’un recadrage nécessaire. En focalisant l’effort sur des concepts centraux à caractère religieux, -qui représentent le véritable chaudron idéologique qui forge et amalgame les convictions radicales des extrémistes en les poussant à remettre en doute la dimension quiétiste de la foi pour en faire un instrument justifiant la haine des autres et les appels au meurtre-, l’objectif ciblé est de déconstruire la meccano djihadiste dans ses principaux ressorts idéels. Mais cet effort qui reste louable pèche par son caractère plus académique que vulgarisateur. Autant dire que la somme de tout cet effort ne saurait être bénéfique qu’aux exégètes plus qu’aux citoyens ordinaires qui, par ailleurs, sont demandeurs en éclaircissements justifiant les errements des djihadistes. C’est à peine si les oulémas d’un niveau supérieur peuvent assimiler l’effort entrepris par la Rabita qui reste éloigné des schémas vulgarisateurs. Les jeunes qui représentent le fer de lance des recrues des divers groupuscules djihadistes seraient dans l’incapacité d’assimiler les textes qui leur sont soumis par les exégètes de la Ligue Mohammadia alors que le souci des uns et des autres consiste, à n’en point douter, de séparer le bon grain de l’ivraie.
Pr Abderrahmane Mekkaoui qui s’active en Europe dans l’effort de dé-radicalisation mené auprès de la population cible, les jeunes des banlieues en particulier, s’étonne de la démarche de la Ligue à l’heure où la meilleure démarche consiste, à ses yeux, en une action de vulgarisation du discours religieux et des préceptes qui forgent la radicalisation. « Il faut se mettre à la place des jeunes, principales victimes du lavage de cerveau systématique, orchestré par les djihadistes de tout acabit, pour pouvoir adapter l’effort de dé-radicalisation à leur niveau », assure-t-il. Pour réussir dans toute démarche de cette ampleur, il faut engager les grands moyens. En recourant notamment aux bédéistes chargés de mettre en scène la dynamique de la lutte contre le radicalisme religieux. « Une BD a plus d’impact sur un jeune qu’un livre de poche savant », confie-t-il. Plus, des dessins animés peuvent aussi être envisagés dans le cadre de la déconstruction d’une idéologie qui appelle au meurtre au nom de l’Islam. C’est à une « nouvelle scénarisation du processus de dé-radicalisation que doit conduire l’effort entrepris au Maroc, comme ailleurs », assure ce géopoliticien qui suit de près les divers mouvements djihadistes qui défrayent la chronique. A ses yeux, une expérience assez singulière, pilotée dans une banlieue belge, sert de révélateur et d’exemple à suivre. C’est le recours au théâtre où une troupe constituée de jeunes a réussi à capter non seulement l’intérêt du public belge, mais aussi à s’exporter. « La dé-radicalisation est une œuvre de salut public ! » ajoute-t-il. Alors autant que l’action puisse être couronnée de succès en gagnant le pari de la vulgarisation du discours en charge de déconstruire la matrice djihadiste. Saura-t-on donner le punch nécessaire à l’œuvre utile entamée par la Rabita ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.