Des recruteurs pour Daech arrêtés en Tunisie : Les femmes transitaient par Alger
Des recruteurs pour Daech arrêtés en Tunisie : Les femmes transitaient par Alger

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT `wp_adrotate`.`id`, `wp_adrotate`.`title`, `wp_adrotate`.`bannercode`, `wp_adrotate`.`image`, `wp_adrotate`.`tracker`, `wp_adrotate_linkmeta`.`group` FROM `wp_adrotate`, `wp_adrotate_linkmeta` WHERE ( `wp_adrotate_linkmeta`.`group` = 1) AND `wp_adrotate_linkmeta`.`user` = 0 AND `wp_adrotate`.`id` = `wp_adrotate_linkmeta`.`ad` AND (`wp_adrotate`.`type` = 'active' OR `wp_adrotate`.`type` = '2days' OR `wp_adrotate`.`type` = '7days') GROUP BY `wp_adrotate`.`id` ORDER BY `wp_adrotate`.`id`;

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a prononcé de lourdes peines, allant de 5 ans à 36 ans de prison ferme, à l’encontre des membres d’un réseau de recrutement de femmes djihadistes au profit de l’organisation terroriste État islamique (Daech), rapporte des medias tunisiens.

En effet, ce groupe de passeurs composé de 4 Tunisiens et un Algérien, assurait l’acheminement des femmes djihadistes recrutées en Tunisie, vers la Syrie et l’Irak, pour rallier les rangs de Daech, depuis l’Algérie. Ce réseau s’activait dans le recrutement de femmes tunisiennes, pour des attentats-suicides ou pour les marier à des combattants de l’organisation terroriste Daech, lesquelles transitaient par l’Algérie, avant de se rendre en Turquie.

Les services de la DGSN de lutte contre la cybercriminalité de la wilaya de Blida, ont démantelé, en janvier dernier, une maison close virtuelle de Daech, ou des femmes réalisaient des mises en scène pornographiques destinées aux membres de Daech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.