Développement durable: Les engagements des banques multilatérales en hausse

Développement durable: Les engagements des banques multilatérales en hausse
Développement durable: Les engagements des banques multilatérales en hausse

Les financements alloués à la lutte contre le changement climatique par les six plus grandes banques multilatérales de développement (BMD) a atteint un montant record de 43,1 Mrds $ en 2018.
C’est ce qui ressort d’un rapport conjoint publié hier jeudi.

Tous ces financements, qui soutiennent des projets aidant les pays en développement et les économies émergentes à réduire leurs émissions et à faire face aux risques climatiques, sont en hausse de 22% par rapport aux 35,2 Mrds $ de l’année précédente.

Selon le rapport, 70% du financement total, soit 30,2 Mrds $, ont été consacrés à des projets d’atténuation, c’est-à-dire à des initiatives visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à ralentir le réchauffement planétaire.

Les 12,9 Mrds $ restants, soit 30%, ont été investis dans des projets d’adaptation qui aident les pays émergents ou en développement à faire face aux conséquences du changement climatique, y compris l’aggravation des épisodes de sécheresse et les événements météorologiques extrêmes (inondations, élévation du niveau des mers…).

Le rapport combine les données de six BMD : la Banque africaine de développement, la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque européenne d’investissement, la Banque interaméricaine de développement et le Groupe de la Banque mondiale.
Ces institutions représentent la grande majorité des financements multilatéraux pour le développement, selon le document conjoint qui comprend également des informations sur le financement climatique de la Banque islamique de développement, qui participe à cet exercice de suivi depuis octobre 2017.

Aux contributions des banques multilatérales de développement, s’ajoute un autre cofinancement climatique net de 68,1 Mrds $- des investissements des secteurs public et privé -, portant à 111,2 Mrds $ le montant total du financement de la lutte contre le changement climatique pour l’année 2018.

Les trois premières régions bénéficiaires de ces financements sont l’Afrique subsaharienne, l’Amérique latine-Caraïbes et l’Asie du Sud-Est.

Depuis 2011, les banques multilatérales produisent un rapport conjoint sur leurs investissements climatiques dans les pays en développement et émergents.
Près de 237 Mrds $ y ont été engagés jusqu’ici en financement lié au climat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.