Dieselgate: Après VW, Fiat dans le collimateur US !

Dieselgate: Après VW, Fiat dans le collimateur US !
Comme l’affaire Volkswagen il y a seize mois, la nouvelle est tombée lors de l’Auto Show nord-américain de Detroit, qui venait d’ouvrir ses portes aux professionnels. L’agence environnementale américaine EPA a accusé, jeudi 12 janvier, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) d’avoir dissimulé la présence d’un logiciel conçu pour désactiver le mécanisme antipollution et minimiser le niveau réel des émissions polluantes d’oxydes d’azote dans 104 000 véhicules diesel aux Etats-Unis. Ce dispositif (qui rappelle celui qui avait été dissimulé dans 600 000 Volkswagen aux Etats-Unis) aurait été installé sur des Jeep Grand Cherokee et des pick-up Dodge Ram 1 500, fabriqués entre 2014 et 2016.
« Le fait de dissimuler un logiciel qui affecte les émissions dans un moteur constitue une grave violation de la loi », a commenté Cynthia Giles, une des responsables de l’EPA. L’agence précise que le constructeur encourt des pénalités civiles maximales de plus de 4 milliards de dollars (3,8 milliards d’euros). Dans les minutes qui ont suivi l’annonce, l’action FCA a été suspendue à Wall Street après un recul initial de 16 %. Elle subissait en parallèle une perte de 18 % à Milan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.