Diplomatie économique: M.H Elalamy prône l’efficience 

Diplomatie économique M.H Elalamy prône l’efficience 
Diplomatie économique M.H Elalamy prône l’efficience 

Le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy a appelé, jeudi à Rabat, à développer la diplomatie économique. Cet appel est intervenu lors d’une réunion avec les conseillers économiques des ambassades du Royaume.

Le Maroc dispose d’une véritable force de frappe pour développer sa diplomatie économique, notamment grâce à son corps diplomatique et ses nombreux atouts au niveau de la stabilité, la sécurité et la compétitivité de son tissu économique. Dans ce sens, M.H. Elalamy, qui s’exprimant lors d’un séminaire au profit des conseillers économiques des ambassades du Royaume à l’étranger sous le thème « La diplomatie économique en tant que levier de la politique étrangère du Royaume », a martelé qu’il incombe de mettre en place tous les moyens nécessaires à la disposition des conseillers économiques afin de renforcer leur efficience et leur compétitivité. Initié par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, ce séminaire a également connu la participation du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita qui appelé de son côté à l' »amplification » de la dimension économique dans l’action diplomatique afin de répondre aux nouvelles attentes des partenaires du Maroc : « Il ne convient plus de penser à la diplomatie en termes exclusivement politique dans un temps où le pragmatisme économique se fait plus que jamais influent », a-t-il relevé, faisant observer que la diplomatie marocaine s’assigne pour principales priorités la défense de l’intégrité territoriale et la promotion du label Maroc. Dans ce sens, le ministre a appelé les participants à ce séminaire à porter le label du Maroc auprès des opérateurs économiques de leurs différents pays d’accueil, et à promouvoir son image. Pour N. Bourita, ces objectifs ont vocation à être poursuivis dans un contexte hautement compétitif, incitant, à cet égard les conseillers économiques à mettre en avant les avantages comparatifs du Royaume afin d’attirer plus d’investissements dans un contexte de « concurrence impitoyable ». Ce séminaire a drainé aussi  la participation du ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, de la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta ainsi que la secrétaire d’État chargée du Tourisme, Lamia Boutaleb. Il a été conçu selon une démarche participative des départements sectoriels et de certains partenaires agissant dans la sphère économique, pour réussir le challenge visant à raffermir l’attractivité et le rayonnement du Maroc, à travers une diplomatie économique efficiente plaçant le Royaume dans les radars de la mondialisation. L’objectif est de faire des représentations du Royaume des avant-postes économiques pour promouvoir la marque Maroc et à accompagner les investisseurs étrangers et les exportateurs potentiels. Dommage que la CGEM n’a pas été de la partie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.