Discours d’Ajdir: Les engagements de l’IRCAM

Discours d’Ajdir: Les engagements de l’IRCAM
Discours d’Ajdir: Les engagements de l’IRCAM

La loi organique sur le caractère officiel de la langue amazighe représente un « acquis sans précédent » dans les réalisations du Maroc en matière de diversité culturelle, ont souligné les participants à un séminaire organisé à l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), sous le thème «Les lois organiques: promotion de la diversité culturelle et linguistique et développement des deux langues officielles».

Lors de cette rencontre, organisée en marge des festivités du 18ème anniversaire du discours d’Ajdir, les intervenants ont noté que la loi organique relative au caractère officiel de l’amazigh a donné une place de choix à ladite langue en tant que composante de l’identité marocaine.

Le discours d’Ajdir de 2011, un événement marquant de l’histoire de la langue et de la culture amazighes, a été couronné récemment par le chantier de la loi organique relative au caractère officiel de la langue amazighe qui préconise son intégration dans l’enseignement, a relevé, à cette occasion, Hammou Ouhelli.
Cet acteur associatif a estimé que cette loi organique représente « un acquis sans précédent », rappelant le délai de six mois accordé aux départements ministériels concernés pour l’élaboration de plans relatifs à l’intégration de cette langue dans les parcours éducatifs.

La Constitution marocaine est une loi fondamentale « avancée » en Afrique du Nord et dans le monde arabe, qui reconnait dans son préambule la pluralité de l’identité marocaine, a souligné, de son côté, Abdelmalek El Hamzaoui, président de la ligue marocaine des écrivains amazighs. Pour sa part, Rahal Boubrik, chercheur à l’Institut des études africaines, a mis la lumière sur les similarités et les divergences entre les deux cultures hassanie et amazighe, plaidant, dans ce sillage, à la création d’un institut pour la promotion de la culture hassanie, à l’instar de l’IRCAM.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des festivités commémoratives du 18ème anniversaire du discours d’Ajdir, initiées sous le thème « Unité et diversité culturelle à la lumière des dispositions constitutionnelles », qui se déroulent du 14 au 18 octobre à l’IRCAM.

Organisée sous le Haut Patronage royal, cette manifestation culturelle vise à mettre en exergue la place et les attributions de l’IRCAM dans le cadre de la structuration du Conseil national des langues et de la culture marocaine, ainsi que le processus de la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh et son intégration dans l’enseignement et les médias, ainsi que dans les domaines prioritaires de la vie publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.