La justice marocaine a condamné un ressortissant suisse à 10 ans de prison pour « constitution de bande terroriste », a-t-on appris vendredi auprès de son avocat Me Khalil Idrissi.

Nicolas P., 33 ans, avait été arrêté le 10 janvier dernier à Témara, près de Rabat, dans le cadre d’une vague d’arrestations qui avaient suivi le double meurtre de deux jeunes scandinaves, mi-décembre dans les montagnes de l’Atlas.

Ce technicien en publicité informatique a été jugé coupable jeudi par le tribunal de Salé, dans une affaire, qui, selon son avocat, n’a aucun lien direct avec le double meurtre.

Un Hispano-Suisse a été arrêté pour ses liens avec les quatre principaux suspects du double meurtre qui, selon les autorités, appartenaient à une cellule inspirée par l’idéologie du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Nicolas P., lui, a été arrêté pour avoir reçu un email de cet Hispano-suisse et pour ses échanges explicites avec d’autres compatriotes soupçonnés dans leur pays de liens avec la Syrie, selon Me Idrissi qui a demandé que le nom de son client ne soit pas diffusé. L’instruction du double-meurtre est toujours en cours, selon l’avocat du suspect hispano-suisse, Me Saad Sahli.

Arrêté fin décembre à Marrakech, son client fait partie de la vingtaine de personnes interpellées pour leurs présumés liens directs ou indirects avec le double meurtre terroriste de Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et de Maren Ueland, une étudiante norvégienne de 28 ans. Elles ont été décapitées dans la nuit du 16 au 17 décembre dans le sud du Maroc, où elles faisaient de la randonnée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.