La réussite de la transition énergétique passe avant tout par l’engagement des administrations et des établissements publics en la matière. C’est ce qu’a affirmé lundi à Rabat, le ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rebbah,  à l’ouverture d’un atelier sur l’exemplarité des administrations et des établissements publics dans le domaine de l’efficacité énergétique.

A. Rebbah a indiqué que l’engagement de l’Etat dans cette dynamique contribuera dans la prise de conscience des citoyens pour adopter des actions respectueux à l’environnement. La société avec toutes ses composantes est concernée par cette question pour plusieurs raisons notamment la baisse de la facture électrique, a-t-il dit, ajoutant que la politique énergétique au Maroc a vu la mise en place du programme de mise à niveau énergétique des mosquées et l’installation d’équipements permettant de réaliser des économies en énergie au niveau de l’éclairage public. De son côté, le directeur général de la société d’investissements énergétiques (SIE), Ahmed Baroudi a souligné l’importance de quatre secteurs prioritaires dans le but de réussir efficacité énergétique notamment le bâtiment public, l’éclairage public, l’industrie et le transport, en vue de développer des modèles propres tout en s’inscrivant dans l’objectif d’atteindre 20% d’ici 2030 en matière d’économie d’énergie. A. Baroudi a, dans ce sens, rappelé que la SIE est devenue une société de services énergétique étatique, ce qui est de nature à permettre de faciliter l’exécution des projets de performance énergétique au profit des secteurs public et privé et contribuer à la consolidation de l’écosystème national. Le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergie nouvelles (IRESEN), Badr Ikken a, de son côté, mis en avant l’engagement de l’Etat en matière de réduction des coûts énergétiques dont notamment le remplacement progressif des véhicules essence et diesel de l’Etat par des véhicules électriques. B. Ikken a également mis en exergue le projet du cadastre solaire qui permet d’établir une cartographie en s’appuyant sur des données 3D des bâtiments et de communiquer au public sur le potentiel du photovoltaïque dans les toitures, facilitant l’installation de panneaux solaires. Organisé par le ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable en partenariat avec la société d’investissements énergétiques, l’atelier a pour objectif de présenter les efforts déployés par le ministère dans le domaine de l’efficacité énergétique et d’encourager l’exemplarité de l’administration publique en la matière, ainsi que de partager la vision du ministère afin d’opérationnaliser la démarche de l’exemplarité de l’administration et des institutions publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.