Engrais non conformes : La justice kenyane blanchit l’OCP
Engrais non conformes : La justice kenyane blanchit l’OCP

La filiale kenyane du géant marocain des engrais (OCP) mise en cause dans une affaire d’importation d’engrais présumés non conformes à la réglementation locale, vient d’être blanchie par la justice.

Après des mois d’enquête, le directeur des poursuites pénales kényan a retiré les charges qui pesaient contre la filiale du groupe et quatre responsables (Karim Lofti Senhadji, Malika Kirama, Youness Addou et Benson Oduor Ngesa). Le ministère public « a accepté la mainlevée du lot détenu à Mombasa à condition que l’importateur OCP Kenya retire sa demande de nouveau contrôle du produit », indiquent les médias kenyans qui font écho de la décision de la justice de leur pays.

OCP Kenya avait nié auparavant les faits tout en affirmant qu’il « a toujours scrupuleusement observé les procédures et les normes de conformité imposées par la réglementation kényane ». Le groupe avait aussi décidé de suspendre temporairement ses livraisons au Kenya jusqu’à ce que l’affaire soit entièrement résolue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.