Esplanade des Mosquées : L’Unesco persiste et signe… contre Israël

Esplanade des Mosquées : L’Unesco persiste et signe… contre Israël
En dépit de la controverse suscitée par la résolution et de la décision d’Israël de rompre ses relations avec l’Unesco, les cinquante-huit Etats membres du Conseil exécutif de l’Unesco ont adopté définitivement, mardi 18 octobre 2016 en séance plénière à Paris, la résolution concernant Jérusalem-Est.
L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture avait subi les critiques du gouvernement israélien après un premier vote positif pour ce texte contenant des dispositions sur l’esplanade des Mosquées et la partie palestinienne de la ville occupée depuis 1967 par Israël. L’Unesco entend mieux protéger le patrimoine culturel palestinien s’y trouvant.
La résolution a été entérinée sans nouveau vote, puisque qu’aucun des membres du Conseil exécutif n’a émis de souhait d’une réouverture du débat. En foi de quoi, Mounir Anastas, ambassadeur adjoint de la Palestine à l’Unesco, s’est réjoui de ce vote : « la résolution rappelle qu’Israël est une puissance occupante à Jérusalem-Est et lui demande d’arrêter ses abus. »
La résolution portée par l’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan a été contrée par le Royaume Uni et les USA, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.