Essaouira vibrera au rythme de… l’ensablement !

Ravis par le Festival Gnaoua, les Souiris qui évaluent mieux que quiconque l’apport que représente cette grande messe musicale et culturelle, ne pouvaient faire transparaître leur vive inquiétude quant au sort réservé à leur ville, adossée à son port. Mais passée l’euphorie du Festival, ils mettent sur la toile quelques images qui en disent long sur le peu de cas affiché par les promoteurs de « l’extension du port » à l’endroit des habitants. Médusés, ces derniers n’ont que les yeux, et les caméras, pour constater les dégâts d’un aménagement risqué. L’ire des Souiris va à l’encontre de l’Agence Nationale des Ports qui n’a pas jugé opportun de communiquer sur ce qu’elle entend faire. Pis , relève-t-on, l’APN n’aurait même pas respecté les normes de travail, ni fait des études concernant cette partie de la ville qui est maintenant devenue une zone de sédimentation où le sable s’accumule à tel point que sa montée a atteint des degrés qui, si rien n’est fait, mettra la ville et ses remparts à la merci de  la montée des marées…
Les travaux de réaménagement du port, comme de la corniche, auront donc démarré sans l’association des Souiris. Et des millions de dirhams sont même mobilisés, dans le cadre d’un vaste programme de réaménagement de la cité des Alizés. Avec une date butoir : 2018, la fin des travaux, assure-t-on, apportera à la ville un autre souffle. Pour nombre de Souiris, ce genre de promesses n’engage que ceux qui y croient. L’APN prendra-t-elle la peine d’éclairer sur ses véritables prétentions ? Et que dire de la municipalité et des autorités locales qui s’accommodent de chantiers ouverts sans le moindre panneau explicatif ?avis par le Festival Gnaoua, les Souiris qui évaluent mieux que quiconque l’apport que représente cette grande messe musicale et culturelle, ne pouvaient faire transparaître leur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.